Quels impacts climatiques pour les camions roulant au gaz naturel ?

Certaines grandes entreprises de transport par camion (camionnage) se sont tournées vers le gaz naturel afin d’alimenter leur flotte en carburant – et gagner ainsi une crédibilité "verte" auprès de leur clientèle.

Toutefois, les éloges faîtes sur des émissions plus faibles pourraient s’avérer prématurée, selon une analyse publiée dans la revue ACS Environmental Science & Technology .

Les chercheurs ont constaté que la conversion des poids lourds pour fonctionner au gaz naturel pourrait avoir des impacts négatifs sur le climat si des mesures n’étaient pas prises pour améliorer l’efficacité du moteur et réduire les émissions de méthane provenant de la chaîne d’approvisionnement du carburant.

Certes, brûler du gaz naturel émet moins de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère que les autres combustibles fossiles, mais le processus d’extraction du gaz naturel de la terre et sa livraison à travers des pipelines, relâche inévitablement du méthane, un gaz à effet de serre beaucoup plus puissant que le CO2. C’est pourquoi, Jonathan Camuzeaux et ses collègues de l’université de Columbia ont voulu enquêter sur les impacts climatiques du passage au gaz naturel dans différents types de poids-lourds.

Les chercheurs ont examiné une série d’hypothèses concernant des fuites de méthane ainsi que plusieurs types de moteurs de camions commerciaux fonctionnant au gaz naturel.

Quels impacts climatiques pour les camions roulant au gaz naturel ?

Ils ont calculé que le passage d’une flotte de poids-lourds roulant au diesel vers le gaz naturel pourrait – si aucune action n’est entreprise – conduire à des impacts climatiques plus importants dans les 50 à 90 prochaines années à cause justement de la nocivité du méthane qui agit comme un puissant gaz à effet de serre à court terme.

Conclusion de l’étude : Seule la réduction des fuites de méthane provenant de la chaîne d’approvisionnement associée à l’amélioration de l’efficacité des moteurs au gaz naturel pourraient en faire un des combustibles compatibles avec le changement climatique.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Quels impacts climatiques pour les camions roulant au gaz naturel ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tech
Invité

demain il fera beau avec des pluies passagères ;o)) dans le même paragraphe: ” impacts climatiques pires ” mais finalement: “compatibles avec le changement climatique.”

Tod
Invité

Et à part le CO2 qui n’est pas nocif pour la santé, les autres emmissions en en parles ?

enerZ
Invité

Effectivement, le dernier paragraphe était ambigue. La rédaction.

Temb
Invité

L’idée de passer au gaz c’est d’avoir une flotte qui puisse ensuite être compatible lorsque l’on commencera à fabriquer de manière importante du biogaz et du gaz de synthèse renouvelable. Là le bilan sera excellent, et dans certains pays on produit déjà des volumes importants de biogaz. Si c’est passer juste du pétrole extrait au gaz extrait, evidemment que le gain est relativisable!

Bruno lalouette
Invité

Bonne analyse, parlons aussi des cargos au fioul lourd!

O.rage
Invité

“Conclusion de l’étude : Seule la réduction des fuites de méthane provenant de la chaîne d’approvisionnement associée à l’amélioration de l’efficacité des moteurs au gaz naturel pourraient en faire un des combustibles compatibles avec le changement climatique.” Donc même problèmes pour tous les types de gaz, mêmes les plus verts à paillettes., surtout si le but c’est que cela ne nuise pas au climat.

Dan1
Invité

Pour le gaz naturel, il est évident que l’amont est très mal pris en compte : C’est à la fois vrai pour les émissions de GES et l’impact climatique aussi bien que pour le calcul de l’énergie primaire consommée. En effet, on considère l’énergie primaire consommée à la livraison chaez le client final en oubliant l’amont et les pertes en lignes.

wpDiscuz