Enerzine

San Francisco-Tahiti à la voile… de cerf-volant

Partagez l'article

La navigatrice Anne Quéméré devrait profiter d’une fenêtre météo favorable, aujourd’hui, pour se lancer dans un voyage de 7 000 km à bord d’une embarcation  tractée par une voile de cerf-volant.

La navigatrice partira aujourd’hui de la Baie de San Francisco, en Californie, pour rejoindre la Polynésie française dans trois mois, après 3800 milles nautiques de navigation.

Son embarcation, l’Oceankite, a été dessinée et construite par l’architecte naval Marc Ginisty.

Le flotteur auto-redressable et insubmersible, réalisé en composite (strip-planking de red cedar, époxy) mesure 5,50 mètres de long sur 2,15 mètres de large et pèse environ 300 Kg encharge.

Constitué d’un cockpit central ouvert, d’un poste de rangement à l’avant et d’un petit habitacle à l’arrière, il se déplace uniquement à l’aide d’une aile de kite (cerf-volant) dont la taille est adaptée à la force du vent.

Quatre panneaux solaires sur l’avant et l’arrière du flotteur alimentent une batterie et permettent ainsi le fonctionnement des instruments de bord (dessalinisateur, GPS, téléphone satellite, ordinateur, …)

La navigatrice devrait emporter deux ailes : de 11m² et 16m², éventuellement une troisième de 20m² pour les journées de petit temps.

"Maintenant c’est à moi de jouer… Les kites sont affutés, la dérive qui faisait des siennes est au point, et je savoure chaque matin ma douche chaude qui bientôt ne sera plus qu’un lointain souvenir" écrivait il y a quelques jours Anne Quéméré sur son site internet.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz