Séquestration de CO2 : 3 forages expérimentaux

Des chercheurs du centre de recherche en géologie (GFZ) de Potsdam (ndlr : Allemagne) commencent une expérience cruciale pour tester la séquestration du CO2 dans des formations géologiques souterraines.

Trois forages expérimentaux de 600 à 700 mètres vont être percés près de la ville de Ketzin située à 30 km à l’ouest de Berlin. A l’intérieur du forage central, les scientifiques injecteront jusqu’à 60.000 tonnes de CO2, sur une durée de deux ans, soit une centaine de tonnes de CO2 par jour. Les deux autres forages permettront de mesurer et de contrôler les effets de la séquestration. Ce projet de recherche baptisé CO2SINK est financé par la Commission européenne dans le cadre du 6e Programme cadre de recherche.

La séquestration géologique du CO2 est l’une des solutions pour réduire les émissions de CO2 industriel. Le principe consiste à capter le CO2 à son point d’émission (centrale électrique, cimenteries, aciérie…), de le concentrer et de le stocker en sous-sol. La première centrale thermique sans émissions de CO2 est d’ailleurs en cours de construction dans le Brandebourg. Dans cette centrale, développée par le groupe énergétique Vattenfall Europe, le dioxyde de carbone sera extrait des fumées industrielles et liquéfié sous pression avant d’être stocké sous terre.

 
Cette information est un extrait du BE Allemagne numéro 301 du 6/09/2006 rédigé par l’Ambassade de France en Allemagne. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz