St-Gobain : une 2ème usine photovoltaïque en Allemagne

Dans le cadre de sa stratégie de développement dans l’énergie solaire, Saint-Gobain annonce la construction, par l’intermédiaire de sa filiale Avancis, d’une nouvelle usine de production de modules photovoltaïques destinés aux toits des bâtiments résidentiels, industriels et commerciaux ainsi qu’aux centrales solaires.

Cet établissement industriel sera situé à Torgau, en Allemagne, où le Groupe est déjà présent au travers de Saint-Gobain Glass (verre plat et verre à couches), Saint-Gobain Sekurit (vitrage automobile) et Avancis (modules photovoltaïques).

Cette nouvelle usine sera la deuxième unité allemande de fabrication de panneaux photovoltaïques à base de couches minces CIGS (Cuivre – Indium – Gallium – Selenium). Elle sera basée à proximité du premier site industriel Avancis. La capacité de production de la nouvelle usine Avancis sera de 100 MW par an, soit l’équivalent du besoin annuel en énergie d’une ville de 15 000 habitants.

D’une surface de 25 000 m², le site devrait être opérationnel à partir du 1er trimestre 2012.

Selon Saint-Gobain, la technologie basée sur le dépôt d’une couche de CIGS sur un substrat de verre s’affranchit du traditionnel silicium cristallin. "Elle permet d’atteindre des rendements électriques plus élevés que les autres technologies à base de couches minces (plus de 12% industriellement et jusqu’à 20% en laboratoire). Elle demeure aussi efficace sous faible luminosité, présente des avantages compétitifs en termes de coûts de production et de plus, son esthétique est particulièrement prisée."

"Ce projet est une nouvelle étape de l’engagement de Saint-Gobain dans le domaine des énergies renouvelables. Avec cette usine, Saint-Gobain accélère le développement industriel d’Avancis qui va devenir un acteur de référence dans le domaine des modules photovoltaïques à base de couches minces à haut rendement" précise Jean-Pierre Floris, Directeur du Pôle Matériaux innovants et Directeur général adjoint de Saint-Gobain. Et d’ajouter "cette technologie est extrêmement prometteuse car elle permet d’envisager un bas coût de production, comme toutes les techniques à base de couches minces tandis que ses rendements se rapprochent de ceux, plus élevés, des cellules de silicium polycristallin. Tout en étant adaptés aux champs solaires, les modules fabriqués par Avancis sont particulièrement recommandés pour une installation en toiture, en raison de leur simplicité de montage, de leur esthétique et de leur fiabilité."

L’énergie solaire photovoltaïque connaît une forte croissance grâce à l’appui des politiques publiques, mais devrait rapidement se développer indépendamment de celles-ci, compte tenu de sa compétitivité intrinsèque. Aujourd’hui, la puissance nominale installée à l’échelle mondiale est de l’ordre de 10 GW, et ce marché devrait connaître une croissance annuelle de 20 à 30 % d’ici à 2020.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "St-Gobain : une 2ème usine photovoltaïque en Allemagne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité

il y a des métaux extrèmement rares dans ces multicouches (indium) , même en couche mince cette technologie est déja condamnée par l’épuisement programmé de ces éléments , même si le recyclage permettra de récupérer une partie des metaux utilisés. La meilleure technologie c’est les couches minces de cadmium dont on ne sait que faire (résidu des centrales au charbon ) ,dont la filière de recyclage est déjà en place avec un cout du W (non installé)qui est passé sous la barre de l’euro.

Propv
Invité

Pourquoi est-ce que Saint-Gobain renonce à la création d’emplois sur le territoire français et constuit cette nouvelle usine de modules PV en Allemagne. Encore une entreprise qui joue contre les créateurs d’emplois en France en délocalisant la production à l’étranger après Tenesol, Solaire Direct, Total, …

marcob12
Invité

Les lions vont là où sont les gazelles. C’est la nature… Sinon jolie boulette dans le texte car la capacité PV de l’europe est déjà de 16 GW (2009) et donc la capacité mondiale ne peut être de 10 GW. Apparemment on a déjà une filière de recyclage des panneaux CIS (donc CIGS sans doute) mais peu de panneaux à recycler encore…

Ya2n
Invité

Solairedirect crée des emplois en France, contrairement à ce que vous affirmez. Certe Solairedirect dispose d’une usine de production de modules photovoltaïques en Afrique du sud mais ce n’est pas une délocalisation de production. Par contre Solairedirect est en passe de construire deux usines d’assemblages de modules en France. La première en Poitou-Charente et la deuxième en PACA. Dans les deux cas les usines seront implantées dans des bassins d’emplois en crise.

Flexo
Invité

non seulement le marché allemand est plus interessant pour les producteurs de panneaux…mais les charges sont 20% inferieur en, Allemagne… quand nos politicards auront compris cela…les emplois pourraient revenir en France , si ce n’est déjà trop tard pour la filière PV…et pour des tats d industries.

wpDiscuz