StatoilHydro soutient la recherche sur le pétrole brut

Une collaboration pour chercher plus de moyens de récupération du pétrole brut et de sables bitumineux respectueux de l’environnement a été mise en place par StatoilHydro avec trois universités canadiennes et une université norvégienne.

Dans ce contexte, la société pétrolière va soutenir des étudiants en doctorat provenant des Universités de Calgary, d’Alberta et de Vancouver au Canada, et de l’Université des Sciences et Technologies (NTNU) à Trondheim, en Norvège.

Margareth Øvrum, vice-présidente exécutive pour la Technologie et les Nouvelles Energies, estime que ce partenariat pourrait être une clé pour trouver de bonnes solutions concernant la production de sables bitumineux. Torbjørn Digernes, président de NTNU, estime que le pétrole brut sera important dans le futur en ce qui concerne les scénarios énergétiques mondiaux mais que les sociétés d’énergie doivent faire face aux défis en conséquence. Selon lui, la coopération avec StatoilHydro sera importante pour l’avenir.

Les universités canadiennes ont une large expérience en recherche avec le pétrole brut, et leurs projets vont fonctionner en étroite collaboration avec les activités de recherche de StatoilHydro dans ce domaine. Ils vont collaborer avec NTNU dans leurs parties respectives de la chaîne de valeur de la production de pétrole brut, avec l’Université de Calgary spécialisée dans les méthodes de récupération. L’Université de l’Alberta mettra l’accent sur les mécanismes de stabilisation et émulsion de ce pétrole, tandis que l’Université de Vancouver traitera de la surveillance environnementale de sa production.

BE Norvège numéro 82 (14/10/2008) – Ambassade de France en Norvège / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/56240.htm

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz