Enerzine

Voltalia réclame l’interconnexion Guyane/Brésil

Partagez l'article

A l’occasion du voyage présidentiel en Guyane Française, les dirigeants du Groupe Voltalia, spécialisé dans la production d’électricité à base d’énergies renouvelables rappellent que la mise en oeuvre d’une interconnexion des réseaux électriques entre le Brésil et de la Guyane est plus que jamais indispensable pour répondre aux besoins croissants de la région en électricité.

"L’interconnexion des réseaux électriques du Brésil et de la Guyane permettra de couvrir les besoins électriques de façon satisfaisante et surtout de répondre à ce paradoxe énergétique des pays amazoniens où la demande est actuellement couverte par une production thermique coûteuse et polluante alors que la ressource renouvelable abondante permet la construction d’usines d’électricité verte dans des délais très rapides", estime Robert Dardanne, président de Voltalia.

En Guyane française, une usine biomasse et une usine hydraulique, qui pour la première fois bénéficieront de l’application des crédits carbone volontaires, sont en cours de construction.

Au Brésil, Voltalia développe par ailleurs un projet d’usine hydraulique à la frontière entre la Guyane et le Brésil dans la zone même où la construction d’un pont routier transfrontalier va être mis en oeuvre dans les prochains mois.

A l’heure où le territoire de la Guyane connaît une augmentation de plus de 5 % par an de son besoin électrique et devra en 2011 remplacer la centrale thermique de Degrad des Cannes d’une capacité de 80 MW, le président de Voltalia souligne que le coût de production électrique à base d’énergies renouvelables s’avère compétitif au regard du coût de production actuel des centrales thermiques tout en préservant la qualité de l’environnement.

Ce projet d’interconnexion présenterait, selon Voltalia, l’avantage de sécuriser l’approvisionnement électrique en Guyane mais aussi de développer de nouveaux projets à base d’énergies renouvelables produisant de l’électricité devenant exportable.

Voltalia est présent en Guyane et au Brésil, au travers respectivement de Voltalia Guyane depuis 2004 et de Voltalia Energia do Brasil depuis 2006.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Voltalia réclame l’interconnexion Guyane/Brésil"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Guydegif(91)
    Invité

    Très Bonne idée que de suggérer l’interconnexion élec. Guyanne – Brésil, d’une part pour les mêmes raisons qu’en Europe de synergie entre voisins et de service à des endroits limitrophes,… et d’autres part pour mutualiser et optimiser les sources matières premières BIOMASSE bois, résidus de bois, bagasse, résidus agricoles autres en digesteur/méthanisation svp pas simplement brûler bois,…avec aussi des potenteils BIOMASSE MARINE à optimiser, plus les potentiels Photovoltaïque et Eolien…. Optimisons les ressources vertes et solaire en mutualisant les savoirs, les projets et les bénéfices d’un approche globale DD. Bon courage ! A+ Salutations Guydegif(91)

    msafoum
    Invité

    je suis presidant de la coedade comores et delegue de coedade ocean indien.ma question est -il possible de vous proposer un dossier sur les energies rénouvelables?je suis disponible pour tous renseignements.

    wpDiscuz