Enerzine

Zéro CO2 : 1er bateau au monde alimenté par hydrogène

Partagez l'article

Faire un tour de la Méditerranée à bord d’un voilier dont le moteur auxiliaire, indispensable à toutes les manoeuvres de port, sera sans rejet direct de gaz carbonique, tel est le défi du projet "Zéro CO2".

Ce voilier de 12 mètres construit par le chantier naval RM de la Rochelle, sera équipé d’un moteur électrique alimenté par une pile à combustible, à hydrogène développée par le CEA Liten à Grenoble.

Le projet "Zéro CO2 autour de la Méditerranée à la voile" doit notamment permettre de démontrer l’efficacité du mix-énergétique du voilier RM 1200, capable d’utiliser un panel d’énergies propres le rendant autonome vis-à-vis du pétrole : une pile à combustible à hydrogène alimentant son moteur auxiliaire électrique, des énergies renouvelables (solaire, éolien, hydraulique) pour subvenir aux besoins du bord.

La pile à combustible, le stockage hydrogène et l’intégration sont réalisés par l’Institut Liten du CEA à Grenoble.

L’architecture électrique à bord du voilier exploite les trois vecteurs énergétiques suivants : le rayonnement solaire, le vent et l’hydrogène. Les panneaux photovoltaïques et l’éolienne d’une puissance respective crête de 200 W et 300 W assurent la charge des batteries dites de servitudes pour les appareils électriques à bord 12V tels que les instruments de navigation, les équipements de confort et le pilotage du système pile à combustible.

Zéro CO2, le 1er bateau au monde alimenté par hydrogène

Le module de puissance à pile à combustible de 35 kW est dédié à la propulsion du voilier et aux batteries de secours 400V. Il assure également la conversion électrique basse tension pour les servitudes et le chauffage de l’eau sanitaire.

Zéro CO2, le 1er bateau au monde alimenté par hydrogène

Le bateau sera à Marseille pour des essais en mer à partir du printemps 2010 et devrait quitter Marseille en avril 2010 pour sa mission scientifique. Le projet zéro c02 est porté par quatre partenaires : le cea, l’université Joseph Fourier et la société de valorisation Floralis, et le constructeur RM.

Zéro CO2, le 1er bateau au monde alimenté par hydrogène

L’énergie et le bateau :

Pour la première fois un voilier RM 1200 sera équipé d’une plateforme scientifique de recherche et développement de démonstration d’autonomie énergétique. Le bateau RM est construit à la Rochelle. La pile à combustible, le stockage hydrogène et l’intégration sont réalisés par l’Institut Liten du CEA à Grenoble.

Le bateau dans son environnement :

Le laboratoire d’analyses embarqué est constitué de deux technologies innovantes, Sara et Ecometrix, développées par l’Université Joseph Fourier et la Société Floralis. Elles permettront l’analyse des polluants atmosphériques issus des activités humaines, industrielles et urbaines, typiquement des gaz comme le monoxyde de carbone, l’ammoniac, le méthane mais également des polluants plus complexes tels que les composés organiques volatils (COVs) et leurs résidus dans l’eau et dans les sédiments des ports. Les technologies utilisées pour les mesures dans l’environnement proviennent d’innovations technologiques de laboratoires de l’Université Joseph Fourier (Laboratoire de Spectrométrie Physique et Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement), qui complètent celles portées par Sara et Ecometrix,

L’environnement et le littoral :

Le projet étudiera particulièrement : le processus de production énergétique autonome des territoires (production locale d’ « Hydrogène Vert » à partir de l’installation de panneaux solaires photovoltaïques et d’éoliennes sur les toits des bâtiments portuaires) de réduction des consommations d’énergie, de connaissance des pollutions et de lutte contre ces pollutions.
L’étude de préfiguration d’ « Hydrogène Vert » est conduite par l’Université Joseph Fourier et ses laboratoires en association avec le CEA.

Les financements :

Le financement est assuré majoritairement par le chantier naval RM (projet éligible au crédit d’impôt recherche) associé à un investissement des partenaires et des sponsors (toujours en cours de recherche). Le laboratoire embarqué et les campagnes de mesures associées feront l’objet de financements spécifiques dans le cadre de programmes de recherche nationaux et internationaux.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "Zéro CO2 : 1er bateau au monde alimenté par hydrogène"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    michel123
    Invité
    On regrette seulement que la technologie de récupération de l’eau de condensation de la pile à combustible ne soit pas utilisée pour alimenter un hydrolyseur (technologie présentée il y a peu sur ce site ) de façon à refaire les stocks en hydrogène au fur et à mesure en utilisant : soit l’énergie hydrocinétique (en route) soit l’éolienne et les panneaux solaire( à l’arrêt). Le rendement global (combustion/electrolyse) n’est certes pas excellent(55% à la combustion et 75% pour l’électrolyse = un peu plus de 40%) mais les capacités d’accumulation sont bien plus élevées (350kw/h pour l’hydrogène au lieu de 14KW/H… Lire plus »
    gcb
    Invité
    Plein de couleurs, du vent, de l’eau : si avec ça le public ne croit pas aux vertus de l’hydrogène ! Seulement, je doute que l’H2 fourni par le CEA-LITEN soit lui d’origine verte. Tout comme l’hydrogène-carburant de nos voitures ne le serait pas non plus. Faut-il rappeler qu’il provient actuellement des… hydrocarbures ? @michel123 : La recharge autonome en hydrogène par le voilier serait belle en effet. Mais avec 200+300W crête, est-ce réaliste ? D’autant que dans votre calcul de rendement total, vous oubliez celui du compresseur (50% pour un compresseur à piston, semble-t-il). Du réalisme au cynisme, il… Lire plus »
    Samivel51
    Invité

    C’est vrai que le slogan « Zero CO2 » est abusif puisque le voilier ne produit pas son propre hydrogène. Finalement l’hydrogène qui est présenté ici comme une révolution n’est qu’un mode de stockage d’énergie, qui aurait pu être une simple batterie. Le vrai progrès, c’est quand le voilier pourra exploiter au maximum les énergies dont il dispose en mer (solaire, éolienne, hydrolique) pour ne plus avoir à embarquer de l’énergie au port.

    Poco
    Invité

    et de la fusion froide et de l energie cinetique et de l energie du vide et ionique et del eau de mer qui est de l oxygene et de l hydrogene comme miochelin vient de faire sa 1 ere voiture de ces energies là et je ne parle pas du champs cosmique qui est fait d atomes de 5000 kv à l heure par cm3………ok donc la france et son littoral est extrement riche colossalement riche comme tous les pays du monde ………..

    michel123
    Invité

    Une nouvelle technologie mise au point par les japonais rend inutile la compression , l’hydrolyse se produisant sous haute pression , l’hydrogène se trouve accumulé directement sous haute pression dans sans que ne soit utilisé le compressure bruyant ,encombrant et énergivore .

    Dede 52200
    Invité

    les panneaux solaires a l’arriere bonne chance pour les recyclers

    Dede 52200
    Invité

    mais je suis totale ment pour ce projet genial idee des vraies genies

    wpDiscuz