• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre d'information ▼
    Exemple ?  
Voiture électrique : l'heure de vérité
3192 visites
Article publié le 22/03/2013 à 14:49 par JC Papazian
 
Le lancement de la Renault ZOE en mars 2013 représente sans nul doute une étape clé du développement de l'automobile vers l'électrique, comme la Prius l'a été en 1997 pour l'hybride.

Les pessimistes sur l'avenir de la voiture électrique (journaux économiques sérieux de préférence) ont souvent eu comme seule boussole une extrapolation des (faibles) ventes passées pour justifier l'anticipation d'un échec futur. En effet quelques milliers d'unités sur un marché de presque 2 millions, c'est effectivement anecdotique...

L'erreur d'analyse, si elle est avérée, réside dans le fait de pas percevoir le point de basculement présent, symbolisé par la Renault ZOE qui propose enfin une alternative crédible, tant au niveau du prix que des performances.

Certes, la ZOE qui ne dépasse toujours pas 200 km d'autonomie en usage réel (150 km annoncés), n'est pas un véhicule pour faire de l'autoroute et nécessite la pose d'une borne (ce qui au passage est une bonne chose pour la sécurité). Les acquéreurs se limiteront donc dans un premier temps à des particuliers habitant en maison individuelle (et en seconde voiture) ou à des flottes d'entreprise.

Mais avant tout, ce véhicule qui est destiné à un public large, avec un coût d'acquisition et d'usage similaire à une Clio, est bien fini, agréable à conduire et pour tout dire réussi. Il faudra aussi que la fiabilité attendue de la traction électrique soit effectivement au rendez-vous. La ZOE est aussi le premier modèle à utiliser une pompe à chaleur pour le chauffage, ce qui élimine en grande partie l'énorme défaut qui consistait à faire perdre entre un tiers et la moitié de son autonomie à un véhicule électrique en hiver.

On a donc peut-être enfin le bon produit au bon moment : carburants durablement chers, mécaniques de véhicules thermiques de plus en plus fragiles, considérations environnementales... Il sera alimenté avec de l'électricité principalement produite localement, certes majoritairement nucléaire dans un premier temps si on considère le mix énergétique actuel en France. Néanmoins, si on se projette à 10 ou 15 ans, le véhicule électrique permettra de faciliter l'intégration des énergies renouvelables de par ses capacités de stockage / injection d'énergie sur le réseau (smartgrid / V2Grid), ou à domicile (V2Home).

Renault n'est pas seul sur ce marché, d'autres véhicules électriques performants arrivant sur le marché : Nissan Leaf phase 2, BMW i3 (fin d'année), Smart électrique... sans parler de la Tesla S pour les plus fortunés d'entre nous.

Le chiffre des ventes de véhicules électriques pourrait donc ne pas être déterminé par interpolation linéaire.

Pour information :

Ventes VP 2011 : 2360 unités.

Ventes VP 2012 : 5663 unités.

Ventes VP 2013 : les paris sont ouverts.

Rendez-vous en janvier 2014 pour faire le point.

 

Participer vous aussi à ce forum
ATTENTION, vous devez préalablement vous inscrire et être connecté

Vous avez la possibilité de laisser un commentaire dans notre forum de discussion afin d'éclaicir et d'enrichir l'article publié ci-dessus.

N'hésitez pas à nous signaler toutes formes d'abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour pouvoir le supprimer rapidement. Nous vous demanderons d'indiquer le motif de l'abus, ainsi qu'une courte explication ...

Pour pouvoir commenter, donner votre vote à un commentaire ou signaler un abus, vous devez préalablement vous enregistrer. Merci de vous connecter ici avec vos identifiants. Si vous n'êtes pas enregistré, inscrivez vous ici.

Cet article vous paraît intéressant ?
(Pour voter, faîtes 1 clic sur l'une des 8 étoiles ci-dessous)

Pertinence: 4.1/8 (85 votes)

Documentation