Deinove confirme la délivrance de son brevet EP2016183

Deinove, une entreprise spécialisée dans des bactéries Déinocoques appliquées aux biocarburants, à la chimie verte et aux antibiotiques, a confirmé hier la délivrance du brevet – EP2016183 – intitulé « Procédé d’Ingénierie Chromosomique utilisant un nouveau système de réparation d’ADN », par l’Office Européen des Brevets.

Le brevet EP2016183 couvre un procédé d’ingénierie génétique exploitant la capacité unique d’auto-réparation des Déinocoques.

Cette faculté a permis à ces bactéries d’enrichir leur génome par évolution naturelle depuis plus de 3 milliards d’années. Elle leur a permis de développer des capacités naturelles exceptionnelles d’exploitation de la biomasse en empruntant des gènes à d’autres organismes vivants.

La capacité à intégrer ces gènes issus d’autres bactéries en a fait des candidats d’exception, très résistants et productifs, pour une exploitation industrielle.

L’Office Européen des Brevets avait notifié la délivrance du brevet EP2016183 à la société fin 2010, garantissant ainsi une protection pour le procédé d’Ingénierie Chromosomique découvert par le professeur Miroslav Radman, co-fondateur de Deinove, en 2006. L’Office Européen des Brevets vient à présent d’indiquer que la décision formelle de délivrance serait publiée le 15 juin prochain.

Deinove qui a réussi son introduction en bourse sur Alternext en avril 2010, entend valoriser ses bactéries, technologies et procédés propriétaires par l’octroi de licences à des partenaires industriels exploitants. Deinove a conclu un partenariat avec le groupe Tereos, leader du sucre, des amidons et de l’éthanol, dans le cadre du projet DEINOL, visant à développer un procédé de production d’éthanol cellulosique dans une usine existante.

La société Deinove, qui compte aujourd’hui 25 personnes et développe des programmes de R&D en partenariat avec le CNRS (Marseille et Montpellier), l’INSA de Toulouse et le VTT en Finlande, a été fondée fin 2006 à l’initiative conjointe du docteur Philippe Pouletty, directeur général du fond de capital risque Truffle Capital (Paris) et du professeur Miroslav Radman (Grand Prix Inserm 2003, membre de l’Académie des Sciences, Université Paris-Descartes).

Miroslav Radman a élucidé les bases génétiques des extraordinaires propriétés naturelles – biodiversité et robustesse – des Déinocoques, sur lesquelles repose la stratégie d’innovation de Deinove. Le siège de la société est à Paris et ses laboratoires à Montpellier (technoparc Cap Alpha).

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Deinove confirme la délivrance de son brevet EP2016183"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

pas très bien compris quel est le plus de ce brevet : produire des biocarburants, plus vite et moins cher ???

wpDiscuz