Des défis écologiques importants en Norvège

L’exploitation pétrolière a apporté la prospérité économique en Norvège, et certains affirment que les Norvégiens sont comme des poissons dans l’eau.

La question est de savoir si les poissons se sentent aussi bien après tant d’explorations et de forages dans le plateau continental norvégien, selon Arnfinn Skadsheim, chercheur à IRIS (Institut de Recherche International de Stavanger).

Les défis écologiques appellent à développer une réglementation et assainir la grande partie de l’eau rejetée dans l’océan et qui contient potentiellement des substances susceptibles d’engendrer une fâcheuse concentration d’hydrocarbures dans l’océan, dit le chercheur. De plus, un accident est toujours possible. C’est pourquoi nous devons continuer à étudier les effets de différentes quantités de pétrole dans l’océan, précise Skadsheim, accompagné de cinquante chercheurs en écologie d’IRIS. Mais Skadheim nous rassure également en signalant qu’il y a actuellement relativement peu de substances toxiques en quantités inquiétantes pour nous, les poissons et les autres organismes marins.

Les poissons, les oiseaux et les humains ont tous la caractéristique d’éliminer en eux-mêmes les substances toxiques, par exemple le goudron, qui en phase de décomposition peuvent générer des substances cancérigènes, dit-il. Les chercheurs d’IRIS mesurent les effets des poisons environnementaux sur la santé des hommes, poissons et autres animaux, comme un docteur ferait une prise de sang et d’autres analyses sur un patient pour vérifier son état de santé.

Il y a un important challenge supplémentaire en Norvège car l’exploitation pétrolière et gazière a lieu en mer du Nord dans d’importantes frayères pour les poissons, dit Skadheim.

Maintenant que l’exploitation pétrolière est en marche plus au Nord vers les régions arctiques et en eaux profondes, Skadheim pense que c’est important d’être bien préparé.

BE Norvège numéro 75 (14/12/2007) – Ambassade de France en Norvège / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/52294.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Des défis écologiques importants en Norvège"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mamouth
Invité

Les organismes vivants ont la capacité de se débarasser de CERTAINES substances toxiques, les autres sont dites bio-accumulables et le gros problème est qu’elles peuvent provoquer leurs effets néfastes après 10, 20, 40 ans d’accumulation dans l’organisme, ce que les études de toxicité des groupes privés se gardent systématiquement bien d’étudier.

Mamouth
Invité

Les organismes vivants ont la capacité de se débarasser de CERTAINES substances toxiques, les autres sont dites bio-accumulables et le gros problème est qu’elles peuvent provoquer leurs effets néfastes après 10, 20, 40 ans d’accumulation dans l’organisme, ce que les études de toxicité des groupes privés se gardent systématiquement bien d’étudier.

wpDiscuz