Eco-marathon Amériques : 1.090 km avec 1l d’essence

Lors du cinquième Éco-marathon Shell des Amériques, des équipes d’étudiants se sont affrontées dans une compétition qui les met au défi de concevoir, de construire et de tester des véhicules économes en carburant devant parcourir la plus longue distance possible en utilisant le moins d’énergie.

Des élèves du secondaire et universitaires du Canada et des États-Unis ont participé au défi du circuit urbain de deux jours dans le centre-ville de Houston.

Pour la troisième année consécutive, l’équipe étudiante de l’Université Laval de Québec (photo ci-contre) , Canada, a remporté le premier prix dans la catégorie "Combustion Interne" avec un étonnant résultat de 2.564,8 miles le gallon (soit 1.090,53 kms pour 1 litre ou 0.092 litre par 100 km). Dans la catégorie Prototype, ils ont également surpassé la record de 77 mpg (soit 3.05 litres au 100 km) enregistrée l’année dernière.

Dans la catégorie UrbanConcept, l’équipe du Louisiana Technical University de Ruston, (photo ci-dessous) en Louisiane a remporté le premier prix en complétant leur meilleur essai avec 646,7 mpg (soit 0.363 litres au 100 km).

Eco-marathon Amériques : 1.090 km avec 1 l d'essence

Pour consulter tous les résultats, cliquez sur le lien suivant >>>>> ICI

« Chaque année, la compétition au Éco-marathon Shell des Amériques est un peu plus difficile », a indiqué Anthony Bernier de l’Université Laval. « Avec plus d’équipes qui participent cette année, il y a plusieurs idées écoénergétiques vraiment brillantes et innovantes à observer sur piste et hors-piste. Nous avons investi beaucoup de temps et d’efforts dans la conception de notre véhicule cette année et nous sommes très fiers de notre performance. Nous sommes heureux d’être les champions de l’Éco-marathon Shell des Amériques pour une troisième année consécutive et d’avoir surpassé notre marque de l’année dernière! »

Bruce Culpepper, vice-président directeur des opérations Amériques de Shell Oil Company, a lancé le défi le samedi 16 avril, en agitant le drapeau vert de départ et en demandant aux équipes « Démarrez vos moteurs éconérgétiques ! » La compétition était féroce avec un nombre record de 62 équipes étudiantes et leurs 68 véhicules en compétition.

L’Éco-marathon Shell prend toujours plus d’ampleur et pousse les étudiants à innover sur le plan des solutions d’efficacité énergétique en matière de carburant. Dans cet esprit, un volet mobilité électrique a été ajouté aux compétitions de 2011. Cette catégorie inclut à la fois Prototype et UrbanConcept (concept urbain), des véhicules propulsés par des moteurs électriques au moyen de l’hydrogène, de l’énergie solaire ou, pour la première fois, de batteries rechargeables. Les autres carburants des véhicules à combustion interne incluaient l’essence, le diesel, l’essence synthétique, le biodiesel ou l’éthanol.

L’événement Éco-marathon Shell s’inscrit de manière inspirante dans le cadre du programme « Smarter Mobility » (mobilité plus intelligente), qui vise à répondre aux besoins des conducteurs actuels alors que la société est aux prises avec une demande énergétique croissante sur le plan du transport. Bien que des sources d’énergie alternative telles que l’hydrogène et les biocarburants de pointe affichent un véritable potentiel, celles-ci ne suffiront pas à faire une différence notable avant au moins une décennie. En vue de faire évoluer les moyens de transport du futur, les étudiants et leurs véhicules novateurs participant à l’Éco-marathon Shell s’affrontent dans une compétition axée sur l’utilisation intelligente.

Jusqu’à présent, les 62 équipes participant à l’Éco-marathon Shell des Amériques 2011 ont inscrit 56 engins dans la catégorie Prototype et 12 dans la catégorie UrbanConcept.

  • Parmi les inscriptions dans la catégorie Prototype figure 39 véhicules propulsés par des moteurs à combustion interne, notamment 32 moteurs à essence, trois à éthanol, trois à carburant diesel et un au biodiesel.
  • Les 17 véhicules Prototype alimentés par la mobilité électrique comprennent neuf moteurs par électricité enfichable, trois alimentés par des technologies de pile à combustible et à hydrogène et cinq par l’énergie solaire.
  • Les inscriptions dans la catégorie UrbanConcept incluent neuf véhicules propulsés par un moteur à combustion interne, dont sept à essence et deux à diesel.
  • Les trois véhicules inscrits dans la catégorie UrbanConcept alimentés par mobilité électrique incluent un par électricité enfichable, un par pile à combustible et à hydrogène et un par énergie solaire.
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Eco-marathon Amériques : 1.090 km avec 1l d’essence"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gp
Invité
quand est-ce quon entame une drastique cure d’amaigrissement pour nos bagnoles? ca permettra entre autre de revenir à des montes pneumatiques moins arrogantes que la moyenne de ces dernières années?? Ah oui tiens au fait, comment se fait-il que personne ne pointe du doigt la dramatique envolée de consommation de pneumatiques du au poids des bagnoles??? C pas Michelin ni ses actionnaires qui s’en plaindront c’est certain. Pourtant, la réalité est là : un scénic ou un break audi, C 3 fois plus de gommes rejeté dans la nature que feu dame deudeuche! soit jusqu’à 50 kg de gomme abandonnée… Lire plus »
Nature
Invité

On sait qu’en ville la grande majorité des voitures ne transportent qu’UNE personne. On se demande quand les constructeurs livreront ,enfin, un véhicule adapté à cet usage : une ou deux places, léger ,à vitesse réduite à un maximum de 50 Km./H,à carrosserie semi-rigide pour protéger les piétons en cas de choc,débarrassée de tous les gadgets aussi lourds qu’inutiles. UNe voiture rationnelle,donc à basse consommation.Et qui ne serait pas forcément laide.

wpDiscuz