Ecoslops annonce sa première vente de carburant marin

ECOSLOPS, entreprise technologique innovante transformant les résidus pétroliers issus du transport maritime (slops et sludge) en nouveaux carburants marins recyclés, a annoncé ce jour sa première vente de carburant marin et l’importation d’une nouvelle cargaison de slops.

"Cette première vente de carburant marin issu du recyclage de résidus pétroliers et l’importation d’une seconde cargaison de 3 000 tonnes de slops prouvent le très bon fonctionnement de notre outil industriel de Sinès et la pertinence de notre modèle économique fondé sur le recyclage des résidus pétroliers issu du transport maritime. C’est aussi la concrétisation des efforts des derniers mois qui ont démontré que notre première unité est capable de produire en quantité et qualité des carburants tels que demandés par les clients finaux. Ces éléments nous permettent d’être confiants et notre prospection pour de nouvelles implantations s’en trouve immédiatement renforcée" a déclaré Vincent Favier, Directeur Général d’Ecoslops.

Première vente de 1.000 tonnes de carburant marin (MDO)

Ecoslops vient donc de réaliser sa première vente de carburant marin (MDO). Il s’agit d’une cargaison de 1.000 tonnes achetée par un opérateur européen spécialiste de bunkers maritimes. Le MDO produit à Sinès répond aux caractéristiques techniques de la norme ISO 8217.

Importation d’une seconde cargaison, de 3.000 tonnes, de slops

Après une première importation d’une cargaison de 3 200 tonnes de slops en provenance d’Europe du Nord, la société vient de procéder à l’importation d’une seconde cargaison, de 3 000 tonnes, concrétisant ainsi la montée en puissance de son outil industriel.

Après son inauguration officielle fin juin et une période de tests, de qualification produits et de finalisation de la formation des équipes locales, l’unité de traitement de Sinès a démarré la production industrielle du premier carburant marin recyclé à partir de déchets pétroliers. Le site de Sinès peut traiter annuellement près de 30 000 tonnes de résidus hydrocarburés.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz