Enerzine

Emirats Arabes : le chantier de la 1ère centrale nucléaire a démarré

Partagez l'article

La commission de régulation du nucléaire des Émirats Arabes Unis (EAU) a donné mercredi son feu vert pour la construction de la 1ère centrale nucléaire du pays sur le site côtier de Barakah, ouvrant ainsi la voie à l’élaboration des réacteurs 1 et 2.

L’objectif de l’Emirates Nuclear Energy Corporation (ENEC) est d’instaurer entre 2017 et 2020, quatre réacteurs nucléaires de 1.400 MW chacun qui seront fournis par un consortium sud-coréen. L’ENEC a annonçé officiellement jeudi le démarrage des fondations avec le coulage d’une partie de la dalle qui contiendra à terme l’enceinte de confinement du réacteur numéro 1 de Barakah.

"L’énergie nucléaire constitue l’une des façons dont Abu Dhabi veut démontrer son engagement envers l’environnement, étant donné que les centrales nucléaires émettent quasiment pas d’émissions de CO2 au cours de leur exploitation. Les 4 réacteurs nucléaires fourniront de l’électricité au réseau d’ici à 2020, nous livrerons 5.600 MW de puissance électrique à faible intensité de carbone au réseau national. Cela conduira à une économie d’environ 12 millions de tonnes d’émissions de CO2 dans les Émirats arabes unis chaque année", a indiqué M. Al Hammadi directeur de l’ENEC.

Suite à la signature d’un contrat de 20 milliards de dollars, annoncé en décembre 2009, l’ENEC a sélectionné un consortium coréen dirigé par Korea Electric Power Company (KEPCO).

Situé dans la région de l’Ouest d’Abu Dhabi, le site de Barakah est situé à l’écart des aires marines protégées des Émirats arabes unis.

Selon l’Agence internationale de l’énergie atomique, les Émirats arabes unis sont devenus le premier pays à obtenir l’autorisation de construire sa première centrale nucléaire, depuis la Chine en 1981.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    21 Commentaires sur "Emirats Arabes : le chantier de la 1ère centrale nucléaire a démarré"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Enpassant
    Invité

    Enfin une grande démocratie, dans un environnement politique stable et une région particulièrement tranquille, qui ose investir dans le nucléaire ! Décidémment il n’y a plus que ce genre de « pays » pour risquer l’avenir du monde.

    Antoine
    Invité

    Dans un pays où le soleil est une source inepuisable et où en plus la place ne manque pas pourquoi aller faire du nucléaire loin d’être ecologique et non poluant ? Nos enfants ont bien du soucis à se faire pour gérer tous ces dechets encombrants que l’on va leur léguer !!!

    Nuclearerror
    Invité

    On peut être sur que l’exploitation comme la construction puis le démantèlement seront fait dans une transparence totale dans cette grande démocartie ! Et dire qu’ARVEA voulait absolument y travailler pour participer à ce marché scandaleux… Ils n’ont aucune morale… Le fric, le profit, en Chine ou dans les dictatures du Golfe, en Lybie sous Sarkozy, tant que ça peut faire survire notre industrie nucléaire moribonde, tous les moyens sont bons !

    thot
    Invité

    Quand on arrêteras de se voiler la face, de prendre les gens pour des imbéciles et de tous ramener au CO2… Aux habitants de Fukushima ou bien de Tchernobyl, on pourrait leur dire : vous avez vu comme il est propre l’environnement ? Pas un poil de CO2. Stop aux discours hypocrites. Quant à l’enfouisssement de déchet nucléaire… je suis curieux du jour où nos salades du jardin vont s’éclairer la nuit.

    aurel
    Invité

    « L’énergie nucléaire constitue l’une des façons dont Abu Dhabi veut démontrer son engagement envers l’environnement…. » Ca somme comme une blague. Au passage, ce n’est pas par là-bas qu’ils ont construit une piste de ski dans un immense hangar climatisé en plein désert ?

    nrjlibre
    Invité

    Avouez que c’est une super nouvelle pour l’avenir de la planète ! Ce pays inondé de soleil se lance dans le nuke !! Si c’est pas à pleurer? tin !! on mérite vraiment ce qui va nous arriver !! Je vois tout en noir ou ça va réellement mal ? bonne fin de ce monde à tous !

    gaga42
    Invité
    On offre le nuke à une dictature, il y a 3 possibilités: -Le dictateur (ou son successeur…) en profite pour développer l’arme nucléaire et Poum! (syndrome Téhéran) – Le dictateur (ou son successeur…) joue avec son joujou et Poum! (syndrome Tchernobyl, centrale qui a sauté suite à, entre autres, un essai débile) – Le dictateur et le constructeur la jouent cool, la conduite de la centrale est exemplaire pendant quelques années, puis la situation dégénère petit à petit et Poum! (syndrome Bhopal, ou Fukushima, zut, ce ne sont pas des dictatures…) Les 3 sont cumulables… Bonne fin de semaine quand… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Et Greenpeace est sur le coup ? Action aux Emirats ou en Corée en préparation ? Y-a-t-il un pilote de paramoteur allemand volontaire ?

    jymesnil
    Invité

    cela veut dire que le carbone sera émis là où le pétrole des EAU sera livré !!! sinon, vouloir à tout prix du nucléaire veut aussi dire que la réalité des réserves est très différente de ce que l’on en dit officiellement 🙂

    Nuclearerror
    Invité
    Cela vous arrange bien qu’il s’agisse d’une dictature, n’est-ce pas? On peut y tuer/torturer/intimider le moindre contestataire ce qui n’est pas le cas dans une démocratie. ça vous plairait la même chose en France pour que votre joujou puisse ressortir du fossé dans lequel il s’enfonce ! Désolé mais démocraite et nucléaire sont incompatibles, ou alors avec une bonne dose de corruption. Et une fois de plus vous mentez, Greenpeace est la première organisation à avoir alerté sur les E.A.U et ce contrat, mais vous comme d’habitude vous défendiez ce contrat pour votre employeur français, sans vous soucier une seconde… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    A propos de la démocratie, c’est toujours ceux qui en parle le plus qui en font le moins. D’autre part comment qualifiez vous les régimes politiques de la Suède et de la Finlande ? Mais aussi des Etats-Unis, de l’Inde, de l’Espagne, de la Grande Bretagne et…. de l’Allemagne (qui je le rappelle est le troisième exportateur d’armes du monde devant la France !).

    Sicetaitsimple
    Invité

    Belgique et Suisse, non?

    Dan1
    Invité

    Merci, j’avais oublié deux dictatures bien connues et malheureusement proches de nous : La Suisse (qui possède le plus vieux réacteur en service du monde : Beznau) et la Belgique qui ne vaut guère mieux. En revanche, je n’ai pas chiffre sur la torture et la corruption (il faudrait voir Amnesty ?). A propos, Beznau ça dérange quelqu’un ? Non, pas plus que les 11 réacteurs RBMK type Tchernobyl toujours en service ? Bon, ben je me rendors, tout va bien !

    London
    Invité
    On parlait jusqu’à présent nettement moins de Beznau dans les médias suisses que de Fessenheim. Quinze organisations écologistes, dont Greenpeace et le WWF Suisse, réclament l’arrêt immédiat de Beznau 1 car « de nombreux problèmes de sécurité montrent que Beznau 1 a fait son temps ». Selon les écologistes, l’installation présenterait des fissures dans le manteau du réacteur et dans la coque de confinement en acier, ce que l’opérateur, le groupe zurichois Axpo, a formellement démenti. Il n’y a pas de commission de surveillance et d’information à Beznau, comme c’est le cas à Fessenheim. Les cinq centrales suisses bénéficient d’une… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Bien donc on ferme Beznau en 2016 (avant Fessenheim) ? C’est quoi le manteau du réacteur ? Greenpeace a fait quoi exactement contre les 11 RBMK ?

    Dan1
    Invité

    Pour London. Vous avez toujours une question en suspens : comment parvient-on à avoir un coût de production des futurs EPR anglais à 210 € ?

    Solaar
    Invité

    Bonjour, Quelques éléments ici : Il s’agit surtout actuellement de négociations et de fuites orchestrées, il ne s’agira jamais d’un tarif sur 60 ans, ni même à ce niveau, mais seulement un tarif d’appel pour réaliser un financement. Les accords de Bâle III limitent de fait tout financement supérieur à 17ans , ce qui complique encore plus la tâche pour des projets aux Capex aussi énormes.

    London
    Invité
    Si les spécialistes du nucléaire ne savent pas ce qu’est une jupe (ou manteau) de réacteur, je ne vais tout de même pas leur donner un lien avec un joli dessin de réacteur … et la jupe. La jupe est un cylindre situé entre le coeur du réacteur et la cuve de celui-ci, pour la protéger des rayonnements neutroniques. Le liquide (eau ou autre) servant à transmettre la chaleur produite par le réacteur circule entre cette jupe (ce manteau) et la cuve. Et comme les neutrons ne sont pas gentils avec la cuve du réacteur, il vaut mieux éviter que… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    A Solaar. Vous faites allusion a ce commentaire je pense : « Sur le nucléaire il n’est pas idiot non plus de réflechir, pour les projets qui éprouvent des difficultés à se financer, d’envisager des tarifs d’achats sur un cycle de financement (10 à 17ans) pour rassurer les investisseurs. C’est pourquoi on entend parler de tarifs très élevés aux UK, indispensables dans un premier temps pour boucler les financements. Mais les oppsants au nucléaire ne doivent pas, tout comme le font les opposants aux ENR, l’appliquer sur toute la durée de vie descentrales. Il s’agit de mécanismes de « lancement », qui n’ont… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    A London. Ma question avait pour but de préciser les choses car pour un spécialiste du nucléaire (que vous êtes peut être) ou pour un non spécialiste (que je suis), il y a un problème. En effet l’histoire du manteau nucléaire suisse concerne la centrale de Mülheberg équipée d’un réacteur à eau bouillante (cousins de Fukushima) exploitée par FMB et non ceux de Beznau à eau préssurisée (cousins de nos 58 réacteurs) exploitée par AXPO. Il est peut être alors normal qu’AXPO ait formellement démenti l’information. Pour en savoir plus sur le manteau suisse :

    Sicetaitsimple
    Invité

    Si maintenant les manteaux suisses sont transparents….On ne peut plus se fier aux dictatures…

    wpDiscuz