Enerzine

Filière solaire : le coup de gueule du sénateur Boyer

Partagez l'article

« Ce sont des milliers projets d’entrepreneurs et de collectivités locales qui ont été sacrifiés, parce que le Gouvernement n’a pas eu le courage de fixer dès le départ des quotas et des tarifs "raisonnables" de rachat » a déploré le sénateur Jean Boyer (Groupe Union Centriste – Haute-Loire).

Lors de la séance des questions cribles relatives aux problèmes énergétiques au Sénat, Jean Boyer, a soulevé la « mauvaise gestion gouvernementale de la filière photovoltaïque ».

Il s’est ému de la situation de nombreux porteurs de projets d’installations photovoltaïques intégrés au bâti. Il a rappelé au ministre, Frédéric Lefebvre, qu’à l’inverse des investisseurs spéculatifs, ces porteurs de projets, et notamment les agriculteurs, ont vu leurs efforts et leurs économies anéantis suite à des baisses successives de tarifs de rachat d’électricité, entre 2009 et 2011. Pour le Sénateur, le Gouvernement les a abandonnés, faute d’anticipation. Le décret du 4 mars fixant des quotas et des tarifs ajustables trimestriellement ne donne pas plus de visibilité aux très nombreux projets déjà déposés, et en attente de réponse.

Pour Jean Boyer « Il semble indispensable que le Gouvernement ne cherche pas à faire de la communication sur la réussite en volume d’un dispositif, grâce à un tarif de rachat attractif, favorisant les effets d’aubaine, pour abandonner finalement la plupart des porteurs de projets ».

Après avoir appelé le ministre à apporter une réponse, voire une indemnisation à ces porteurs de projets en attente, le sénateur a mis en garde le ministre, pour que l’échec de la politique photovoltaïque ne se reproduise pas avec le biogaz issu de la méthanisation.

« Il est temps de tirer les conclusions de la déception du photovoltaïque : tout le monde préfèrera des tarifs raisonnables de rachat de biogaz, pourvu qu’ils soient au dessus du coût de revient, et que la stabilité de ces tarifs soient garantis sur plusieurs années » a conclu le Sénateur.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "Filière solaire : le coup de gueule du sénateur Boyer"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    meminick
    Invité

    iL LUI AURA FALLU DU TEMPS POUR COMPRENDRE. PEUT être n’a t’il pas lu le rapport sur l’énergie photovoltaïque ET PRÉSENTÉ PAR M. Serge POIGNANT, Député. très bien documenté mais qui visiblement n’ a pas permis de prendre les bonnes décisions.

    Fleurent
    Invité
    Les suvbentions accordées au solaire photovoltaique privé : pres de 50 cm le kWh alors que le cout de prodution est inferieur à 5cm sont repercutées sur la facture EDF . Qu’en pensent les familles demunies qui sont dans la precarité energetique qui paient ainsi plus cher leur kWh ? Ensuite subventionner grassement le solaire photovoltaique qui avec un facteur de charge en France de l’ordre de 13% ne fournit pas d’énergie ni la nuit ni l’hiver quand on en a besoin, qui ne fournit en France que 012% de la consommation cela ne tient pas debout. Malheureusement comme nous… Lire plus »
    Guydegif(91)
    Invité

    PV: il est TEMPS de CORRIGER le TIR ! Revoir les tarifs et modalité pour > 100kWc ASAP !! Biogaz et courant dérivé: FAIRE ce QU’IL FAUT ASAP ! Pour les 2 filières:–>  »Des tarifs raisonnables d’achat (gaz ou courant), pourvu qu’ils soient au dessus du coût de revient, et que la stabilité de ces tarifs soient garantie sur plusieurs années » C’est COHéRENT et LéGITIME ! A F.Lefèbvre et NKM: Merci de faire ce qu’il faut, ASAP ! A+ Salutations Guydegif(91)

    Solaire malin
    Invité
    Les subventions PV ont été trop élevées à partir de 2009 et un des segments de marché les plus ridicules et abhérent a été celui sur les fermes avec des fermiers qui bénéficiaient de prime de l’ordre de €30.000 et en plus obtenaient un nouveau hangard agricole gratuit. Cela montre bien une subvention totalement abusée car il s’agissait de subvention le PV et non les fermiers ou les hangards agricoles! Résultat : ont voit des portefeuille entiers de 100MW changer de main et qui court après un financement. Sauf le côté politique, ou pour une raison que je ne comprend… Lire plus »
    renewable
    Invité

    avant de raconter n’importe quoi, renseignez vous. Il n’ya pas de tarif à 50centimes (et nons pas centimètres), les tarifs d’achat du solaire vont de 12centimes à 46centimes le KWh, sachant que sur ce dernier segment (46cent, cela ne concerne qu’une minorité d’installation, celle des particuliers en intégré bâti). La majorité des installations sont encore bloquées, ce sont celles supérieures à 100KW qui attendent d’hypothétiques appels d’offres le jour ou le gouvernement aura décidé de ne plus faire de moratoire sur le solaire quand nos voisins en font sur le nucléaire. 30ans de retard en france sur les ENR

    Sindara
    Invité

    c’est vrai! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    wpDiscuz