GrDF va intégrer plus de biométhane dans son réseau de gaz

Elster, un fournisseur de systèmes de mesure et de contrôle de l’électricité, du gaz et de l’eau a annoncé jeudi que Gaz réseau Distribution France (GrDF) – la principale entreprise de distribution de gaz en France, l’avait choisi comme fournisseur unique pour mettre en place au moins 5 stations d’injection de biogaz à travers le pays.

La première station sera livrée au cours du premier trimestre 2012.

L’accord de deux ans prévoit de demander aux stations de mesurer la qualité du biogaz et de l’injecter dans le réseau de gaz naturel de GrDF, après qu’il ait été traité par le producteur dans des stations de purification. Chaque station sera équipée de deux chromatographes Elster EnCal 3000, de compteurs à gaz Elster, rotatifs ou à turbine, de correcteurs électroniques de volume et de dispositifs d’odorisation. Toutes les stations seront montées en France par Elster.

Après les premiers essais d’injection dans le réseau de GrDF, qui se sont déroulés à Lille en juillet dernier, cette initiative marque le point de départ d’une nouvelle ère pour le réseau de gaz naturel de GrDF. Pour permettre l’utilisation de cette source d’énergie renouvelable, le biogaz de la source doit d’abord être nettoyé et transformé en biométhane, qui possède les mêmes caractéristiques de qualité et d’énergie que le gaz naturel.

Les stations Elster permettront à GrDF de connaître avec certitude le volume précis et la qualité du biométhane qu’elle injecte dans le réseau.

"Le biométhane constitue une importante priorité stratégique pour la France et un réel enjeu pour GrDF, en tant que partie de l’effort global pour développer des sources d’énergie plus propres et renouvelables" a déclaré Cédric Aubry, responsable des projets biogaz chez GrDF.

"Elster travaille avec GrDF depuis plus de 60 ans, en déployant des applications de mesure industrielles, commerciales et destinées aux résidences ; et elle a récemment mis en application son système résidentiel de lecture de mesure automatisée," a déclaré Michael Calovini, vice-président exécutif du département gaz international d’Elster. "Nous sommes impatients de continuer à voir grandir notre partenariat avec GrDF car ce distributeur continue de développer son approche innovante pour gérer les ressources naturelles en intégrant des sources d’énergie renouvelable."

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "GrDF va intégrer plus de biométhane dans son réseau de gaz"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Flexo
Invité
Enfin on y arrive après des années de lutte. maintenant reste à connaitre les tarifs de rachat du gaz par GRDF. imaginez un monde ou les collectivites, les groupements d agriculteurs les stations de retraitement des euax usées pourraient reinjecter le methane issus de leurs traitements de déchet dans le réseau…au lieu de le laisser partir dans l atmosphere… imaginez un monde ou l ‘on utiliserait ce gaz pour faire fonctionner les camions sur les routes, les tracteurs dans les champs…les voitures sur les routes… ou les systemes de conversions ( zui chauffent) permettraient de reutiliser ces chaleurs en theorie… Lire plus »
chanois
Invité
Juste pour préciser les rôles de chacun en matière de biométhane: GrDF n’achètera pas le biométhane injecté; l’opérateur de réseau réalise seulement le raccordement de l’installation de production et la station d’injection sur le réseau de distribution publique de gaz, prestations refacturées au producteur. Le biométhane sera acheté par les fournisseurs de gaz naturel dans le cadre d’un tarif réglementé (dont on attend toujours la publication du décrêt par les pouvoirs publics). A la différence de l’électricité renouvelable, pour laquelle EDF est le seul acheteur obligé, le biométhane pourra être acheté par tous les fournisseurs et pas seulement GDF Suez.… Lire plus »
Zgfabien
Invité
cogeneration au gaz / production de 1kw electrique par foyer pour 6kw calorifique (ecs+chauffage). le reve commence en 2012 en france avec le produit baxi (remeha /de-dietrich) . Il ya 70 installations pilotes chez des particuliers français depuis 2010 remplacer les 25% de nuke d’içi 2025: il suffirait ques des mesures draconniennes dans la délivrance des permis de construire pour les 180000 logements/an construits en france, et de fortes incitations politiques pour équiper les 26millions de foyers français existants. Reve: Il suffirait en plus que les collectivités locales s’équipent des chaufferies cogénération (qui équipent un paquet d’écoquartiers danois depuis des… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

mais là on ne parle que du tuyau et de ses accessoires. L’important, c’est effectivement le tarif d’achat auquel ce biométhane sera facturé aux opérateurs, et de comparer au prix du gaz naturel. Quelqu’un a une idée? On est exactement sur le même type de débat que le PV, tout est possible sur le papier, mais ça coute combien?

Dan1
Invité
“remplacer les 25% de nuke d’içi 2025: il suffirait ques des mesures draconniennes dans la délivrance des permis de construire pour les 180000 logements/an construits en france, et de fortes incitations politiques pour équiper les 26millions de foyers français existants.” A titre indicatif le résidentiel d’aujourd’hui (un peu plus de 25 millions de logements) consomme à peu près 140TWh d’électricité, mais seulement environ 42 TWh pour le chauffage électrique et 20 TWh pour l’ECS soit au total 62 TWh. Je ne vois donc pas très bien comment des mesures hyperdraconniennes pourrait économiser 100 TWh dans le résidentiel en agissant d’abord… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Le décret est paru: En gros et pour faire court environ 100/MWh PCS, soit environ 4 à 5 fois le prix du gaz naturel ( la molécule, avant transport et distibution).

wpDiscuz