Grosse révolution dans les agents antistatiques

L’équipe de recherche rassemblée autour de Benoît Marsan, professeur au Département de chimie de l’UQAM (Montréal), est en train d’innover dans le monde des agents antistatiques(*). Les chercheurs ont mis au point un véritable catalogue d’agents antistatiques faits de molécules hydrophiles et hydrophobes selon leurs applications.

Ces nouveaux agents, protégés par des demandes formelles de brevet, international et américain, sont issus des mêmes familles que celles des couples rédox. "Ils sont formés de deux petites molécules organiques – une base et un acide conjugué – qui peuvent s’échanger très rapidement un proton permettant la conductivité de l’électricité" explique Benoît Marsan. Faciles à synthétiser, peu chers à produire, avec une conductivité très élevée, jusqu’à 10.000 fois supérieure aux autres agents antistatiques et à des concentrations inférieures, non altérée par l’humidité, ces nouveaux agents comptent de nombreux avantages.

De plus, ils n’altèrent pas la couleur des matériaux auxquels ils sont ajoutés ; peuvent donc être obtenus des polymères antistatiques transparents et souples, très stables, non toxiques et ininflammables, ayant également la possibilité de mieux pénétrer les tissus.

 
(*) AGENTS ANTISTATIQUES : Substances ajoutées aux produits cosmétiques pour réduire l’électricité statique en neutralisant la charge électrique présente sur une surface donnée.
 
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/39158.htm
Cette information est un extrait du BE Canada numéro 304 du 20/09/2006 rédigé par l’Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz