La production accrue d’éthanol aggrave la «zone morte»

Après les ‘zones noires océaniques’ décrites hier dans l’article ‘Les déserts océaniques atteignent 51 millions de Km2 !’, c’est au tour des ‘zones mortes localisées’ d’apparaître … mais pas pour les mêmes raisons.

Aux États-Unis, l’effervescence actuelle menée autour de la production d’éthanol à base de maïs comme carburant de substitution, va "probablement faire empirer la pollution dans le golfe du Mexique" a averti hier, une étude canado-américaine, rendue publique.

Le Sénat américain a récemment annoncé comme objectif de production, 36 milliards de gallon (plus de 136 milliards de litre) par an, d’ici 2022, ce qui est plus de trois fois la quantité d’éthanol produite en 2006.

D’après les résultats de Simon Donner (université de Colombie-Britannique), co-auteur avec Chris Kucharik (université du Wisconsin), si les États-Unis parvenaient à atteindre cet objectif, la concentration d’azote dans la rivière du Mississippi (Golfe du Mexique) augmenterait alors de 10% à 19%.

De fait, les deux universitaires prédisent un niveau d’azote dépassant de deux fois leur recommandation, ce qui conduirait inévitablement à un élargissement de la ‘zone morte’ dans la région du Golfe. En se déversant dans les cours d’eau sous forme de nitrates, les engrais azotés utilisés dans la culture de maïs favorisent le développement d’algues dont la décomposition absorbe l’oxygène dissous dans l’eau. D’où le développement de ‘zones mortes’ qui tuent les poissons et d’autres formes de vie aquatique.

Toujours selon l’étude, l’utilisation d’azote chaque été a pour effet d’agrandir cette ‘zone morte‘ dans le Golfe. Pour illustrer ce propos, les auteurs annoncent qu’elle s’est étendue sur plus de 20 000 kilomètres carrés depuis ces dernières années, soit une superficie équivalente à la taille de l’Etat du New Jersey !

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La production accrue d’éthanol aggrave la «zone morte»"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Toutvabien
Invité

La folie des agro-carburants a des conséquences qui semblent hélas prévisible. Quand va t’on parler de sobriété énergétique? A mon sens la sobriété semble être la seule solution a nos problèmes actuelles. Elle ne nécessite pas de coût de recherche élevée, la technique est parfaitement maîtrisée, le « retour écologique sur investissement «  est optimum. Bref que des avantages 😉   Et en plus elle augmente le pouvoir d’achat. Qui dit mieux ?

wpDiscuz