Enerzine

La Tour Signal : 71 étages de bureaux, logements et commerces

Partagez l'article

Quartier très consommateur en énergie (plus de 150.000 salariés et 20.000 habitants) et perpétuellement en travaux, La Défense doit mettre en place de nouvelles méthodes de fonctionnement et de construction afin de minimiser au maximum les impacts sur l’environnement. C’est dans ce sens que l’EPAD s’est engagé à faire du développement durable l’une des priorités du Plan de Renouveau de La Défense, et vise à en faire un exemple et un modèle en la matière.

En créant par ailleurs le concept inédit de Très Haute Qualité Émotionnelle, l’EPAD a souhaité construire en France la toute première tour mixte, où cohabiteront logements, bureaux, hôtellerie, commerces et équipements culturels.

C’est sur ces bases que l’EPAD a lancé, en juillet 2007, un appel à projets international pour la réalisation de la Tour Signal, réalisation emblématique du plan de renouveau de La Défense. Pour cet appel à projets, l’EPAD a tenu à ne pas imposer un site. Les candidats ont donc pu choisir leur implantation aux portes d’entrée du quartier d’affaires, Porte Ouest et Porte Sud, sur des espaces libérés par la transformation du boulevard circulaire en boulevard urbain ou choisir une opération de démolition-reconstruction.

Concernant les exigences environnementales contenues dans le cahier des charges, l’EPAD a décidé d’aller très au-delà des normes actuellement applicables en France et en Europe. Il a en effet exigé que l’opération fasse l’objet, au minimum, de la certification HQE-Tertiaire délivrée par l’association HQE par l’intermédiaire du CSTB et de sa filiale certifiée Certivéa.

L’EPAD a ainsi demandé aux équipes la réalisation d’un dossier d’études intégrant une esquisse devant :

  • développer une architecture fonctionnelle et de grande qualité s’intégrant parfaitement au site,
  • intégrer la démarche de haute qualité environnementale et de développement durable,
  • comporter des propositions relatives au réaménagement des abords et des accès de la Tour, établies conformément au cahier des charges,
  • apporter une réponse satisfaisante en termes d’exploitation et de maintenance,
  • respecter les recommandations du cahier des charges, qui reprend les règles du document d’urbanisme de la ville concernée, et les hypothèses formulées dans le cadre de l’élaboration du PLU, et plus généralement toutes les contraintes du site connues à ce jour,
  • se conformer aux règles du Code de l’Urbanisme et du Code de la Construction et de l’Habitation,
  • définir les principaux postes économiques permettant de déterminer une charge foncière adaptée à l’opération,

Plus de trente équipes, nationales et internationales, ont fait acte de candidature, démontrant l’intérêt suscité par ce projet ambitieux.

La Tour Signal : 71 étages de bureaux, logements et commercesLe projet lauréat est celui présenté par les Ateliers Jean Nouvel/Medea/Layetana Desarollos Immobiliarios. Medea est une société filiale française du groupe Cresa, actionnaire principal du Groupe Metravesca et du Groupe Sacresa qui sont deux groupes immobiliers leaders dans le secteur immobilier espagnol.

Le groupe Layetana, constitué en 1964, développe ses projets dans les secteurs immobilier et hôtelier. En 1985, il introduit sur le marché immobilier espagnol les premiers bâtiments de 3e génération. En 2001, il développe, avec Jean Nouvel, la Tour Agbar, bâtiment de bureaux emblématique et novateur, situé en plein coeur de Barcelone.

Le site choisi par Jean Nouvel pour l’implantation de la Tour Signal est la Porte Ouest afin d’ouvrir le quartier de La Défense à la commune de Puteaux. L’ambition du projet est de créer une forte polarité au cœur de l’Île-de-France et de développer une attractivité majeure tout en mettant en relation le projet avec son environnement bâti et naturel.

Le projet s’élève sur 71 étages, pour une hauteur totale de 301 m. Il forme un immeuble mixte rassemblant appartements (33.000 m²), hôtels (39.000 m²),bureaux (50.000 m²), équipements publics (8.000 m²), commerces et restaurants (10.000 m²)

Il est caractérisé par 4 plots empilés, chacun formé d’atriums formant des fenêtres qui s’alternent en façades opposées, les perspectives laissant apparaître des planchers formant des balcons à l’intérieur des atriums.

[ Archive ] – Cet article a été écrit par Marc Chartier


Partagez l'article

 



    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz