Enerzine

Le climat au coeur des conflits futurs

Partagez l'article

Jeudi 13 mars, le Haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune de l’UE, Javier Solana, a présenté un rapport sur les risques de conflits que représente le changement climatique.

Plusieurs aspects du réchauffement climatique pourraient générer des conflits.

Tout d’abord, l’eau devrait se faire plus rare. Une pénurie d’eau génèrerait des troubles civils importants si aucune réponse satisfaisante n’est apportée.

De plus, avec les bouleversements climatiques, on peut s’attendre à une réduction des terres cultivables, ainsi qu’à une diminution plus générale des ressources mondiales, notamment alimentaires. Cette diminution pourrait provoquer des tensions accrues entre Etats.
La hausse attendue du niveau des mers menace également une grande partie des villes de la planète, qui sont souvent situées sur la côte ou dans les deltas de rivières. Autant de zones qui pourraient être submergées à terme, entraînant une véritable catastrophe humanitaire ainsi que des exils massifs de population.

Le rapport indique plus généralement que le réchauffement climatique risque d’accroitre fortement le nombre de migrants. Ces migrants " environnementaux" pourraient atteindre plusieurs millions en 2020 selon l’ONU. L’Europe serait particulièrement touchée par cette vague d’immigration supplémentaire. Les conflits liés à l’immigration seraient d’autant plus nombreux, dans les pays d’accueil, comme dans les pays de transition.

Surtout, les changements climatiques augmenteraient l’instabilité des pays les plus pauvres, qui auraient d’autant moins les moyens de subvenir aux besoins de leurs habitants. Les gisements énergétiques (pétrole, gaz, uranium,…) se situant principalement dans ces pays potentiellement déstabilisés, l’approvisionnement de l’ensemble des pays de la planète pourrait être compliqué par des crises politiques internes. Cette situation renforcerait les tensions entre Etats concernant les ressources énergétiques.

L’Europe est notamment dans une situation de conflit potentiel avec la Russie sur la question énergétique : l’Arctique est une vaste réserve inexploitée de matières premières. Or avec le réchauffement climatique, la glace fond rapidement, laissant entrevoir la possibilité d’utiliser ces ressources. La Russie, les Etats-Unis et l’Europe risquent de s’affronter pour l’exploitation de cette région. Déjà, les Russes ont planté un drapeau sous le pôle pour revendiquer leur légitimité sur cette zone.

En conclusion, le rapport pointe le rôle que doit jouer l’Europe non seulement contre le réchauffement climatique, mais également pour gérer les effets des bouleversements du climat. Il rappelle également la nécessité d’une coopération internationale sur ce problème global qu’est l’environnement.

T.D.
[Aricle paru sur le site Fenêtre sur l’Europe, sous licence Creative Commons]


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz