Le CNRC inaugure une unité sur les piles à combustible

Le Canada a inauguré récemment l’Institut d’innovation en piles à combustible du Conseil national de recherches du Canada (IIPC-CNRC), le principal organisme de recherche appliquée voué au soutien de l’industrie de l’hydrogène et des piles à combustible du pays.

"Cette installation de pointe participe à l’engagement du Canada de maintenir le leadership canadien dans le domaine de la R-D sur les piles à combustible et l’hydrogène, et vient renforcer la capacité du Canada de livrer concurrence sur le marché mondial", a déclaré l’honorable Maxime Bernier, ministre de l’Industrie et ministre responsable du CNRC.

Grâce à cette nouvelle installation, qui est située sur le campus de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), le CNRC devient le pivot de la grappe technologique de la région de Vancouver, qui est considérée par plusieurs comme le noyau de cette industrie au Canada avec son importante concentration d’entreprises et de fournisseurs d’infrastructures et de services dans le domaine des piles à combustible.

Le nouvel édifice de l’IIPC-CNRC, d’une superficie de plus de 70 000 pieds carrés, offre aux scientifiques du CNRC et à ses partenaires de l’industrie et des universités un environnement sûr pour effectuer de la recherche spécialisée dans ce domaine. Il fournit aussi une excellente plate-forme pour la démonstration des technologies de l’hydrogène et des piles à combustible mises au point au CNRC. Il abrite également le Programme de Vancouver sur les véhicules à piles combustible de même que celui de l’Autoroute de l’hydrogèneMC de la C.-B.

Le nouvel édifice a été conçu pour répondre aux besoins actuels et futurs de l’industrie canadienne de l’hydrogène et des piles à combustible et pour faciliter la recherche et encourager la communication et la collaboration parmi les chercheurs de l’IIPC-CNRC et les autres intervenants clés au sein de la collectivité, y compris l’industrie et les universités canadiennes.

Les principales composantes de l’institut comprennent des laboratoires sûrs et à la fine pointe pour la recherche sur l’hydrogène, une station d’alimentation en hydrogène, et des technologies de piles à combustible intégrées à l’édifice, dont des pompes géothermiques et des technologies de production d’hydrogène par voie photovoltaïque.

L’édifice est aussi en attente de la certification Or du programme LEED(MD) de l’US Green Building Council en reconnaissance de ses caractéristiques innovatrices sur le plan écologique.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz