Le cours du pétrole risque encore de flamber …

L’Iran défend rigoureusement son droit à l’usage de l’énergie nucléaire et refuse de se laisser intimider par les menaces occidentales. Un haut responsable nucléaire iranien a ainsi déclaré jeudi que le pays ne devait »pas» être »inquiet» d’un éventuel envoi de son dossier à l’ONU.

Le prix du pétrole avait déjà gagné près de trois dollars depuis l’annonce officielle mardi dernier, de la reprise du programme nucléaire iranien. Le cours revenu tout près des 65 dollars le baril jeudi à New York est au plus haut depuis trois mois.

L’Iran pourrait être tenté de répondre à toute sanction qui lui serait imposée par une baisse de ses exportations pétrolières, ce qui aurait, un impact considérable sur les prix du brut.

 
Bon à savoir : L’Iran exporte 2,7 millions de barils par jour (mbj) de brut, principalement vers l’Europe et l’Asie. C’est aussi le deuxième plus gros producteur de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), avec 4,2 mbj.
Partagez l'article

 



   

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz