Les OLED gagnent en efficacité et en qualité


Prometteuse, la technologie des diodes électro- luminescentes organiques (DELO ou OLED) vient de franchir une nouvelle étape décisive, en offrant une bonne qualité de la lumière blanche tout en gagnant en efficacité.

Ces dispositifs ultra-fins à émission lumineuse large peuvent être flexibles, transparents, harmonisés à la couleur souhaitée et adaptés à pratiquement toutes les tailles ou formes, ouvrant des voies totalement nouvelles pour les concepteurs d’éclairages.

En terme d’efficacité énergétique, les tubes fluorescents demeurent les solutions les plus performantes, avec un rendement d’environ 50-70 lumen par Watt (en tenant compte des pertes causées par les réflecteurs). Les diodes OLED mises au point par l’Institut de photophysique appliquée de Dresde (IAAP) permettent aujourd’hui d’envisager des performances encore plus élevées. Le professeur Reineke, chef du projet, est en effet parvenu à atteindre 90 lumens par Watt. Et l’objectif de 124 lumens par watt est à portée de main, expose-t-il dans la revue Nature de cette semaine.

Sebastian Reineke explique : " Dans notre approche, nous combinons un design original de couche émissive d’une grande efficacité énergétique avec des concepts améliorés de surcouplage de source lumineuse, ce qui nous amène à cette avancée. L’efficacité énergétique des dispositifs-record atteint 90 lm/W, même en utilisant uniquement des techniques de surcouplage linéaire ou progressif. Grâce aux mesures spéciales de surcouplage 3D, il a même été possible d’atteindre 124 lm/W  ".

Deux types de polymères sont utilisés pour concevoir des OLED : phosphorescents et fluorescents. Ces derniers offrent la durée de vie la plus longue, mais ont une efficacité limitée. Plus efficaces mais à faible durée de vie, ce sont les polymères phosphorescents qui ont été utilisés ici. L’obstacle principal est d’éviter le dégradation des polymères produisant la lumière bleue, très instables. En la matière, les premiers résultats sont prometteurs. "Je suis personnellement convaincu que cela prendra quelques années, mais les chimistes vont résoudre ce problème et trouveront des matériaux suffisamment stables", a confié à la BBC le professeur Karl Leo, directeur de l’IAAP.

"Le potentiel de ces dispositifs est évident si l’on considère que, même à des seuils de luminosité très élevés de 5 000 cd/m2, on obtient une efficacité énergétique de 74 lm/W. Des illuminations de grande intensité au pouvoir énergétique très élevé sont donc également possibles."

A long terme, le défi restera de produire cette technologie à bas coût.

Les résultats des travaux de Sebastian Reineke et son équipe sont publiés dans la revue Nature de cette semaine, et consultables sur le site internet de l’Institut de photophysique appliquée de Dresde

 [Credit image : Novaled]

 

Les diodes OLED ou DELO (Diodes électroluminescentes organiques)

Ce sont des semi-conducteurs composés de fines couches de matière organique de seulement quelques nanomètres d’épaisseur. Elles émettent une lumière diffuse pour former une zone de source lumineuse. Dans le secteur en forte croissance des applications d’affichage, les diodes DELO constituent une petite révolution : le rêve d’affichages fins tel du papier et hautement efficaces aux couleurs brillantes et de conception très souple, devient une réalité.

 

Partagez l'article

 



   

Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Les OLED gagnent en efficacité et en qualité"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
marcarmand
Invité

C’est peut-être ça la solution pour le remplacement des lampes à incandescence. Car pour l’instant, les ampoules fluo-compactes ne sont pas séduisantes.

fredhu
Invité
J’espère que cette techno peut et va remplacer les bonnes vieilles ampoules à la Edison ! Juste une question de prix, de développement industriel, résultant lui-même de la demande du marché, etc … Un peu de patience, et pourquoi pas de grandes surfaces éclairantes, murs, plafond, … Une question (sans agressivité): que trouvez-vous “pas séduisant” dans les fluo-compactes ? Les premières géneration donnaient effectivement une lumière … glauque, clignotaient deux ou trois fois au démarrage, et mettaient 5 bonnes minutes avant d’être en “régime de croisière” et donner leur pleine lumière (toujours glauque). Mais les dernières que j’ai acquis sont… Lire plus »
fredhu
Invité
Ha, l’impression … 😉 Effectivement, il serait vain de croire que chaque “ancienne techno” puisse être remplacée par de la “nouvelle techno” sans quelques ajustements. Le spot “halogène” (je suppose qu’avec 25W, c’est ce que vous utilisiez) est une étapes pas si mauvaise pour le remplacement des ampoules “normales” à incandescence. Intensité lumineuse bien supérieure, bien plus blanche que le bulbe 60W. D’ailleurs, ce type d’éclairage n’est pas concerné par le retrait, les halogènes pourront continuer à être produit après la date limite de 2012 (si je ne me trompe pas) Il est certain que ce type d’éclairage halogène est… Lire plus »
alain843
Invité

“Les diodes OLED ou DELO (Diodes électroluminescentes organiques) Ce sont des semi-conducteurs composés de fines couches de matière organique de seulement quelques _m_a_n_o_m_è_t_r_e_s_ d’épaisseur. Elles émettent une lumière diffuse pour former une zone de source lumineuse. Dans le secteur en forte croissance des applications d’affichage, les diodes DELO constituent une petite révolution : le rêve d’affichages fins tel du papier et hautement efficaces aux couleurs brillantes et de conception très souple, devient une réalité.” erratum: il faut lire nanomètres et non manomètres

alain843
Invité

 NANOMETRES et non MANOMETRES

wpDiscuz