L’Inde va se doter de 2 centrales solaires à concentration (250 MW)

Le groupe indien Reliance Power a sélectionné la filiale du solaire d’Areva ("Areva Solar") pour la construction en Inde d’une installation d’énergie solaire à concentration (CSP) de 250 MW, la plus grande d’Asie à ce jour.

Le projet s’inscrit dans le cadre du programme indien d’énergie renouvelable prévoyant d’accroître de 20.000 MW la capacité de production d’énergie solaire d’ici à 2022, ainsi qu’une économie annuelle d’émission de CO2 d’environ 557 000 tonnes par rapport à une centrale conventionnelle au charbon.

Dans l’Etat du Rajasthan, Areva construira 2 centrales CSP de 125 MW utilisant la technologie thermique solaire à concentration (CLFR) et fournira des services d’assistance au pilotage du projet. La première centrale du programme Reliance est en cours de construction et sa mise en service commerciale est prévue en 2013.

« Reliance Power est fier d’être l’un des chefs de file pour le développement des énergies propres en Inde. Cette annonce n’est qu’un début. Nous avons hâte de travailler avec Areva Solar et ainsi aider l’Inde à atteindre ses objectifs d’énergie propre grâce à ce type de projet » a déclaré JP Chalasani, Président de Reliance Power.

« Areva se réjouit de participer au programme de développement de l’énergie solaire en Inde et de soutenir l’ambition de Reliance dans les énergies propres. Nous apporterons toute notre expérience afin que l’Inde et Reliance en particulier deviennent des acteurs mondiaux de l’industrie solaire. Après notre succès dans l’éolien en mer en France, ce contrat conforte la stratégie d’Areva dans le domaine des énergies renouvelables » a indiqué pour sa part, Luc Oursel, Président du Directoire d’Areva.

Ce contrat fait suite à un autre remporté en Australie et qui concerne l’installation d’une unité solaire thermique à concentration de 44 MW, couplée à une centrale à charbon à Kogan Creek.

Par ailleurs, suite à un appel d’offres portant sur la construction d’une centrale solaire thermique de 250 MW dans le cadre de la première phase du programme australien Solar Flagships, le consortium auquel appartient Areva Solar a été retenu comme la meilleure offre. Enfin, aux Etats-Unis, Areva a annoncé récemment un partenariat avec Tucson Electric Power pour un projet d’ajout d’une centrale solaire dans l’Arizona.

Au total, Areva Solar a annoncé plus de 500 MW de projets CSP en service, en construction ou en développement.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "L’Inde va se doter de 2 centrales solaires à concentration (250 MW)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

le diable qui joue au bon dieu, pas nouveau, et ça peut rapporter gros ! Pas compris si en Inde, le projet était également couplé avec une centrale thermique à charbon comme c’est appremment le cas en Australie. Back up, quand tu nous tiens…

Tech
Invité

à question autre question, êtes vous en mesure d’indiquer la part d’énergie stockée, redistribuée la nuit? les chiffres sont certainement plus difficiles à regrouper!!

Sicetaitsimple
Invité

Quand on est un “spécialiste du nucléaire”, on n’a pas le droit: – de s’interesser à la consommation d’électricité en Allemagne la nuit – de faire remarquer que le PV ne produit rien la nuit – de faire remarquer qu’environ 30GW d’éolien peuvent ne produire que 1,2GW la nuit. C’est Chelya qui l’a dit, lui qui parle souvent de “désoviétisation” voire de “Corée du Nord” en parlant du modêle electrique francais. Faites attention, je pense que vous avez une place réservée dans les premiers wagons si Eva est élue….

michel123
Invité

j’ai vu avec intéret que le pic de consommation allemand est max entre 8 heures et 18 heures. J’ai également vu que leur production solaire est vraiment trés conséquente , correspondant trés exactement au surplus d’énergie demandée à cette heure là. Une augmentation de la production par pv risque assez rapidement de poser problème , à moins de vendre à perte aux pays limitrophes.

Eloi
Invité

Il semble que ce soit déjà le cas (RTE)

Pastilleverte
Invité

et comme aurait pu dire M de La Pallice, le mieux est d’avoir le mix énergétique (élecrique) le, mieux adapté… aux contraintes géographiques et météorologiques aux types de consommation au meilleur compromis économico-écologique et en conséquence : aucun exemple d’aucun pays n’est transposable tel que dans un aautre pays fût-il voisin, et aucun “modèle” n’est parfait, ni le français, ni le danois, ni l’allemand, ni l’indien Nous vous souhaitons un bon week-end et de bonnes vacances (sans bouger de chez vous afin d’ éviter, auchoix, les émissions de CO2 ou les déchéts nucléaires)

einstein30
Invité

pourquoi pas ; des etudes ont du etre effectuees dans ce sens ;

airsol
Invité

“j’ai vu avec intéret que le pic de consommation allemand est max entre 8 heures et 18 heures.” un profil de consommation, ça peut se modifier Un tarif reduit entre midi et 14 h par exemple favorisera le photovoltaïque alors qu’un tarif de nuit favorisera …

Lionel_fr
Invité
Je ne sais toujours pas si Pamina est une femme ou un homme. C’est énervant car on ne sait pas comment accorder les participes passés… Cher(e) Paminietta ou pamino chico L’intermittence des renouvelables provient de la conversion d’un flux (air lumière) gratuit mais ponctuel, qu’on convertit en un flux electronique tout aussi ponctuel. L’electron que vous libérez en cliquant sur l’interrupteur et qui va s’abîmer dans un circuit electronique pour se stabiliser provisoirement, cet electron provient de l’excitation de ses copains situés dans une cellule PV à l’autre bout du pays voici quelques nano-secondes. Soit. Comme vous le savez sans… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Merci pour cette courbe extrèmement synthétique. Ce serait formidable d’avoir un accès à la page qui donne ce plot avec des bornes géographiques modifiables. Bravo en tous cas. De l’autre main, un réflexe critique : je ne parviens absolument pas à relier les données de cette coube et celles de la page RTE. Il est même assez fréquent que RTE montre l’utilisation de centrales au fuel entre 12h et 15h alors que vos données montrent une disponibilité de 1 à 2 GW du réseau allemand. Ca ne devrait pas passer inaperçu ! Peut-être s’agit-il d’un effet d’optique : la superposition… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Ne vous fatiguez pas trop avec Excel. Cette courbe est effectivement très interessante, mais correspond a une semaine certainement bien ensoleillée de fin septembre 2011 où il m’étonnerait fort que des centrales au fuel aient été utilisées entre 12h et 15h, sauf peut-être pour des essais périodiques à l’approche de l’hiver. Au passage, et pour cette semaine là, on voit que les arguments de Chelya (22h34)ne sont pas très solides puisque l’Allemagne importe de France une bonne partie de la nuit. Au passage encore, je n’avais pas réagi au premier post de Chelya car je pensais que nous parlions de… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

je confirme, et d’ailleurs nous en avions parlé avec Chelya pas plus tard que le 20/01/2012: Je me cite: “à chelya: complément Il y a d’ailleurs dans le rapport RTE dont cette page ce fait l’écho un graphique très interessant ( bas de page 23) qui compare sur une semaine (peut-être bien choisie, je ne sais pas, mais en tous les cas illustrative) la production “fatale” PV+éolien de l’allemagne à ses imports/exportsvers la France. Ca doit être une conspiration…..”

Tech
Invité

vous ne voyez pas donc vous ne voulez pas voir l’ensemble de la production consommation électrique et/ou énergétique. vous trouvez normal de pouvoir rouler avec le petrole stocké dans votre véhicule et pas relié à une prise de courant non ? ceci devrait vous faire repenser au principe du stockage. de l’hydrogéne synthétisé solaire la journée et injecté dans des conduites de gaz par exemple pour être utilisé quand on le souhaite

Guydegif(91)
Invité

Voilà qui peut rassurer, en interne et en externe: AREVA sait faire d’autres choses que du NUC ! Diversification et Reconversion sont donc possibles ! Plusieurs pistes EnR maitrisées à travers de la croissance externe par acquisition de gens déjà positionnés sur les sujets: éolien offshore, solaire, biomasse, etc…. Voilà qui semble judicieux et salutaire…et moins borné que certains discours où d’aucun ne jure que par le NUC ! A+ Salutations Guydegif(91)

Sicetaitsimple
Invité
Troller pendant 3 pages? Nous n’en sommes qu’au début de la page 2 me semble-t-il, independamment de votre jugement de valeur… Votre premier commentaire, sur lequel je n’ai pas réagi, sera de plus en plus inexact dans les pays qui se dotent d’une forte capacité solaire…Ca restera effectivement vrai ailleurs. C’est bien pour ça que ça n’amenait pas de commentaire en Inde et que ça en amène pour l’Allemagne. Pour votre fréquentation assidue des salles de marché, je laisse chacun juge des aneries à répétition que vous proférez sur ces sujets…Les grêves en France ont elles plus ou moins d’impact… Lire plus »
Sicetatsimple
Invité
Concernant les salles de marché de la plaque continentale européenne ( c’est bien ce dont vous parlez?) dont vous êtes un un visiteur assidu, je vous conseille quand même au delà de l’anecdotique ( une grêve chez EDF) d’y regarder les effets d’un coup de vent en Europe du Nord…juste pour être sûr de “ce qui affecte le plus les échanges d’électricité”, au delà de la météo en France et des grêves…. Je sais bien que vous ne voyez aucune corrélation entre la production éolienne au Danemark et ses exportations d’électricité (je peux retrouver vos dires si vous le souhaitez…),… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Document particulièrement interessant que ces statistiques 2011.Il est vrai que c’est impressionnant, même si les chiffres principaux ont déjà été largement évoqués sur Enerzine.. A l’allemande, dirons nous… Une remarque quand même pour rebondir sur le sujet du stockage a propos duquel lequel je “discutais” ci-dessus avec Chelya. On y voit que 65000MW installés (total renouvelables) produisent 122TWh/an. Soit en moyenne moins de 2000 heures équivalent pleine puissance par an. Si les allemands veulent atteindre leurs objectifs (et j’ai peu de doutes sur leur volonté), il leur faudra donc installer à terme disons 300.000MW de renouvelables si on considère le… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
C’est marrant comme on voit l’énergie au travers du modèle qu’on supporte. C’est sans doute utile pour le buzz mais pour dépasser ce stade , il faut mettre les mains dedans , passage à l’acte que les allemands ont entrepris Le stockage est avec la substitution du pétrole le plus grand challenge économique du siècle. On peut s’aveugler sur une installation donnée , et puisqu’elle n’a pas vraiment besoin de stockage, alors le stockage ne sert à rien…. et entretenir le buzz mais : Pour le gvt allemand, il en va autrement. Il s’agit de repenser et refondre la supply… Lire plus »
Pastilleverte
Invité
les vzhicules à hydrogène arrivent à grand pas ??? Ben ça fait au moins 40 ans que la “recherche” progresse sur les PAC pour l’automobile, OK, mais c’est bien parti pour 40 ans de plus avant de trouver une solution robuste et industrialisable à coûts “accessibles” pour l’ensemlbe de la chaîne production, stockage, combustion. Bref, comme on dit maintenant, c’est pas moi qui verrai ça (probablement). Au passge gag : les PAC ne “polluent” pas puisqu’elles n’ émettent que de la vapeur d’eau… principal GES, et de loin … (et, au fait n’y a t il pas un risque de… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Ce que vous dites sur les PAC aurait pu être exact mais ça ne l’est pas. Je ne métends pas sur les raisons que tout le monde connait et qui dépassent et de loin les intérets financiers de tous les lecteurs d’Enerzine réunis.. Toyota (encore lui) a annoncé que son premier véhicule fuel cell sortirait en 2014. Ca vaut le coup de faire une recherche google sur la question de temps à autres. Le développement des pac dans les transports sont massivement supportés par les plus grands noms de l’industrie mondiale mais l’information y est rare, ce n’est pas vraiement… Lire plus »
Sangha
Invité

Le problème du solaire c’est que cela ne répond pas aux besoins nocturne. Il suffit donc d’interconnecter les réseaux mondiaux et d’utiliser la production d’électricité des zones éclairées pour l’envoyer dans les zones nocturnes. De plus il suffirai de concentrer les installations solaires la ou l’angle solaire est le plus direct, l’équateur. Pour la distribution il suffit de passer en courrant continue et de la transformer sur place en courrant alternatif.

wpDiscuz