Nucléaire : l’Égypte préfère la Chine et la Russie

L’Égypte, qui a annoncé fin septembre, la relance de son programme nucléaire civil après un gel de 20 ans, a décidé de solliciter l’aide de la Chine et de la Russie, au risque d’irriter son allié américain, estiment des analystes.

Le président égyptien Hosni Moubarak est attendu à Moscou puis à Pékin durant la première semaine de novembre pour des visites officielles, au cours desquelles il discutera de cette question. Il sera accompagné notamment du ministre de l’Électricité, Hassan Younes.

«L’aide possible que la Chine pourra apporter à l’Égypte pour son programme nucléaire civil afin de générer de l’électricité sera au menu des discussions», a déclaré le chef de la diplomatie Ahmed Aboul Gheit.

Voir aussi :
Energie : l’Egypte fait le choix du nucléaire civil

(src : cyberpresse)
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz