Résistance aux flammes gros succès pour le Pyrolex

Le Cooperative Research Centre for Polymers (CRCP) et l’entreprise Olex Australia ont développé un polymère qui se transforme en une substance résistante et réfractaire lorsqu’il est exposé à des flammes. Dès que la température atteint 300 °C, la structure du composite polymère est modifiée et un nouveau composé possédant une structure de type céramique se forme.

Ce matériau est utilisé pour isoler un câble à haute résistance au feu commercialisé sous la marque Pyrolex Ceramifiable. Dans des conditions de températures extrêmes, la couche de plastique isolante qui entoure les fils de cuivre des câbles électriques ordinaires se décompose habituellement, ce qui entraîne un court-circuit. Par contre,ce nouveau câble électrique, flexible dans des conditions normales, forme une couche protective rigide quand il est exposé à la chaleur ou aux flammes, et il continue à conduire l’électricité même après deux heures d’exposition à des températures d’environ 1000°C. En comparaison, les plastiques ordinaires sont détruits en dix minutes et les plastiques contenant des retardants de flamme qui se dégradent à des températures supérieures à 400°C durent un peu plus longtemps.

Avant leur transformation structurale, les polymères peuvent être rigides ou flexibles en fonction de l’usage auxquels ils sont destinés. La fabrication du composite diffère peu de celle des polymères courants, et il peut être moulé ou extrudé pour réaliser des formes complexes. Les composites peuvent être utilisés en conjonction avec des plastiques et caoutchoucs variés.

Leur propriétés isolantes et protectrices en font des matériaux de choix particulièrement adaptés à la protection passive au feu, à intégrer dans les bâtiments et véhicules de transport. Une entreprise spin-off du CRC, la Ceram Polymerik, a été créée pour exploiter des applications de cette technologie dans le domaine des produits de protection passive contre l’incendie tels que les calfeutrants et les joints coupe-feu.

Cette technologie aurait généré $16,6 millions de dollars pendant la période 2004-2005 et l’arrivée sur le marché de nouveaux produits résistants aux flammes va accroître ce revenu.

 
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/34365.htm
Cette information est un extrait du BE Australie numéro 46 du 4/07/2006 rédigé par l’AUSTRALIE. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz