Réunion OPEP/UE sur fond de crise du pétrole

Le Président de l’OPEP, Chakib Khelil, était mardi à Bruxelles pour la cinquième réunion ministérielle entre l’UE et l’OPEP. L’occasion d’évoquer la hausse des coûts du pétrole.

La réunion OPEP-UE de mardi a notamment permis d’évoquer les craintes des européens liées à la hausse du prix du pétrole. "Des prix du pétrole dépassant les 100 dollars font du tort à la fois aux consommateurs et aux pays producteurs", avait déclaré dimanche Andris Piebalgs, le commissaire européen à l’énergie, "nous devons travailler ensemble pour ramener la confiance et la stabilité, et éviter la récession". "Les pays producteurs devraient accroître à la fois la production et l’investissement dans de nouvelles capacités de production", avait-il estimé.

Mais pour l’OPEP, la hausse du cours du pétrole n’est pas due à une trop faible production pétrolière. "Du point de vue des producteurs, je crois qu’il y a un équilibre entre l’offre et la demande. En fait, à l’instant présent, l’offre est supérieure à la demande", a même déclaré M. Khelil.

Malgré ces divergences de fonds entre l’analyse faite de la situation par les pays producteurs et celle faite par les pays consommateurs, les européens et l’OPEP sont parvenus à s’entendre sur un programme de travail en rapport avec la 6e réunion ministérielle prévue pour juin 2009 à Vienne.

D’ici là, des études et des analyses seront menées pour étudier l’impact des marchés financiers sur les cours du pétrole, et des discussions auront lieu pour étudier la possibilité de créer un Centre de l’énergie et de la technologie UE-OPEP. On le voit, l’OPEP et l’UE tentent de collaborer, malgré des intérêts souvent contradictoires.

"Je me réjouis d’un futur échange de vue entre l’OPEP et l’Union européenne. Quelquefois nous ne sommes pas d’accord mais nous faisons en sorte de réduire l’écart qui nous sépare parce que désormais nous travaillons sur des faits et des études très concrètes et pas seulement des suppositions", a affirmé mardi M. Piebalgs.

La rencontre entre l’UE et l’OPEP intervient quelques jours seulement après un sommet à Djedda en Arabie saoudite sur le prix du pétrole. Une grande conférence qui n’a elle pas non plus abouti à aucune réponse concrète à l’envolée du cours.

T.D

[article paru sur le site Fenêtre sur l’Europe, sous licence Creative Commons]

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz