Technip : accord sur la capture et le stockage du co2

Technip et Geogreen annoncent la signature d’un accord non exclusif pour offrir à leurs clients des études pour des solutions intégrées sur toute la chaîne de la capture, du transport et du stockage du gaz carbonique (CO2).

Ce partenariat permet d’allier le savoir-faire de Technip dans la capture du CO2, son transport et la compression du gaz pour son injection dans des structures souterraines, à l’expertise de Geogreen dans le transport et le stockage géologique du CO2. Il renforce les positions des deux sociétés sur un marché très prometteur.

Les technologies de capture et de stockage de CO2 peuvent en effet être appliquées dans de nombreux domaines d’activité de Technip, comme le développement de champs pétroliers, les unités de production d’hydrogène ou le traitement du gaz naturel.

Permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre des installations industrielles, la capture et le stockage du CO2 est une des réponses à la problématique du réchauffement climatique. Cet accord de partenariat vient souligner l’engagement de Technip et de Geogreen à contribuer activement à l’émergence de nouvelles technologies pour répondre aux enjeux du développement durable.

Geogreen

Geogreen est une société internationale de services spécialisée dans le domaine du transport et du stockage du CO2, qui propose à ses clients des études stratégiques dans le domaine de la capture, du transport, et du stockage du gaz carbonique, et des études d’ingénierie et de l’assistance technique relatives au transport et au stockage géologique du CO2.

Geogreen est une société anonyme filiale de l’IFP, de la société Géostock (stockage souterrain d’hydrocarbures), et du BRGM (Bureau de Recherche Géologique et Minière).

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Technip : accord sur la capture et le stockage du co2"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
christophe1007
Invité

Il faut arriver à faire accepter toutes les nouvelles centrales à flamme. Alors de grandes déclarations pour faire croire que des recherches sont en bonne voie pour obtenir cette  mythique ‘SEQUESTRATION’ du CO2. A part certains sites très limités, il n’y aura jamais de technique révolutionnaire pour piéger le CO2 de façon rentable: un processus qui produit un peu d’énergie!

wpDiscuz