Total : Découverte d’un gisement au large de l’Angola

Total E&P Angola, filiale à 100 % de Total et Sociedade Nacional de Combustíveis de Angola (Sonangol annoncent une nouvelle découverte de pétrole à partir du quatorzième puits d’exploration sur le bloc 32, Alho-1, dans les eaux très profondes de l’offshore angolais.

Foré par une profondeur d’eau de 1 607 mètres, le puits Alho-1, qui a rencontré des réservoirs de pétrole de l’Oligocène, a fourni en test, à partir d’un intervalle sélectionné, 5 400 barils par jour. Cette découverte se situe dans la partie nord-est du bloc 32, à environ 9 kilomètres au nord-ouest de la découverte Cominhos-1 réalisée plus tôt cette année. Des études techniques complémentaires sont en cours afin d’évaluer la découverte.

Sonangol est concessionnaire du bloc 32 sur lequel Total, opérateur (30 %), a pour partenaires Marathon Oil Company (30 %), Sonangol E.P. (20 %), Esso Exploration and Production Angola (Overseas) Limited (15 %) et Galp Exploração (5 %).

Le fort potentiel du bloc 32 a été confirmé par les douze découvertes réalisées entre 2003 et 2007, explique Total dans un communiqué. Des études techniques complémentaires sont actuellement en cours pour valoriser ces découvertes.

Présent en Angola depuis 1953, Total détient des intérêts dans des permis de production, dont un opéré (bloc 17), des permis non opérés (blocs 0 et 14) et des permis d’exploration, dont deux opérés : les blocs 17/06 et 32.

Le bloc 17, situé en eaux profondes, principal actif de Total en Angola, est composé de quatre pôles majeurs : Girassol et Dalia, qui sont en production, Pazflor, en phase d’appel d’offres, et CLOV, un quatrième pôle articulé autour des découvertes de Cravo, Lirio, Violeta et Orquidea, dont le développement est actuellement à l’étude.

Ces futures productions s’ajouteront aux plus de 500 000 barils par jour qui sont produits sur le bloc 17 avec les pôles de Girassol et Dalia. Le raccordement de Rosa au FPSO de Girassol depuis mi-juin 2007 devrait permettre de prolonger le plateau de production du FPSO jusqu’à la prochaine décennie.

Les travaux d’exploration dans l’offshore très profond réalisés de 2003 à 2007 ont confirmé le potentiel du bloc 32. Après les découvertes de Gindungo en 2003, Canela et Cola en 2004, Gengibre et Mostarda forés en 2005, Salsa, Caril et Manjericão forés en 2006, les résultats positifs enregistrés par les puits Louro, Cominhos et Colorau récemment forés en 2007 ont confirmé le potentiel majeur du bloc.

Des études de développement conceptuelles sont en cours afin d’établir la faisabilité d’un premier pôle de développement à l’est du bloc. Par ailleurs de nouvelles études seront bientôt lancées pour évaluer le potentiel des autres découvertes.

 
(src : CP – Total)
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz