Ukraine : hausse significative de ses exportations d’électricité

Totalisant 6,4 milliards de kWh, la production d’électricité en Ukraine a augmenté de 2,2 milliards de kWh en 2011, selon le ministère ukrainien de l’Énergie et de l’Industrie du Charbon, et dans le même temps, son volume d’électricité exportée a augmenté de 52,5% par rapport à 2010.

Le volume total d’électricité exporté en 2011 était équivalent à environ 3 % de la production annuelle du pays s’établissant à 193,9 milliards de kWh.

Le Bélarus, la Hongrie, la Moldavie et la Slovaquie sont devenus les plus grands importateurs d’électricité ukrainienne en 2011**, pour une part totale de 97,8 %. En 2011, le Bélarus a importé 39,8 % du volume total d’énergie exporté par l’Ukraine. La Hongrie, la Moldavie et la Slovaquie ont respectivement acquis 38,4, 10,3 et 9,2 % de l’électricité exportée par l’Ukraine. La Pologne, la Russie et la Roumanie, entre autres, importent également de l’électricité ukrainienne.

La majorité de l’énergie électrique ukrainienne en 2011 a été produite par des centrales électriques thermiques (92,6 milliards de kWh), par des centrales nucléaires (90,2 milliards de kWh) et par des centrales hydroélectriques (8,8 milliards de kWh).

L’Agence nationale ukrainienne de l’efficacité énergétique et de l’économie d’énergie a par ailleurs estimé une multiplication par 5 de la production d’énergie issue de sources renouvelables – jusqu’à 1 milliard de kWh en 2012.

Fait important, l’Ukraine prévoit d’introduire la technologie hydro-charbon dans ses centrales à combustion. Cette technologie est une alternative plus "propre" et moins coûteuse au gaz russe onéreux. D’après Yuriy Boyko, ministre ukrainien de l’Énergie et de l’Industrie du Charbon, cela permettrait de réduire les émissions nuisibles conformément aux normes environnementales internationales.

Depuis 2010, l’Ukraine a commencé à synchroniser son propre système énergétique avec le système européen. Cela exige une conformité avec les normes de l’Union pour la coordination du transport de l’électricité. Dans le cadre de cet effort, l’Ukraine a prévu la construction d’une nouvelle ligne de transport d’électricité qui devrait connecter le système énergétique ukrainien au système européen ENTSO-E. En septembre 2011, la société ukrainienne NPC Ukrenergo a signé un accord de 175 millions d’euros pour la construction d’une nouvelle ligne de transport d’électricité sur la plus grande centrale nucléaire d’Europe à Zaporizhzhya, dans le Sud de l’Ukraine.

De plus, l’Ukraine a modifié son système de commerce énergétique afin de rendre son énergie plus facilement accessible aux acheteurs étrangers. En conséquence, les exportations d’énergie de l’Ukraine ont connu une hausse significative de 52,5 % en 2011 comparativement à 2,7 % en 2010. L’Ukraine exporte traditionnellement son énergie aux pays suivants : Bélarus, Bulgarie, Hongrie, Moldavie, Pologne, Russie, Roumanie, Slovaquie, etc.

** src : RBK.ua

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Ukraine : hausse significative de ses exportations d’électricité"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
rouget
Invité

L’Ukraine aurait produit 6,4 TWh (milliards de kWh) dans le chapô et elle passe à 193,9 TWh dans le premier paragraphe. J’imagine que le premier chiffre est celui des exportations en hausse de 2,2 TWh.

gp
Invité

j’imagine comme vous en effet. Merci à Enerzine de confirmer! Pour le reste, loi de kirchoff ou pas, la prod d’élec. C comme l’alimentation ou l’eau potable : c localement qu’il faut la privilégier. Produire à dash pour vendre à pendash via des réseaux toujours plus longs, toujours plus gros, y a que dans le monde virtuel de la croissance infinie que c’est “durable”…

Pastilleverte
Invité

ils auraient remis en route la centrale de Chernobyl ??? Ou alors ils utilisent le gaz russe pour faire fonctionner leurs centrales à flamme ???

Sicetaitsimple
Invité

Oublions le cas spécifique de l’Ukraine.. Votre argumentation ( produire local) sera simplement de moins en moins vrai avec la montée en puissance des renouvelables…Quand aujourd’hui ça souffle en Allemagne ou au Danemark, il faut transporter. Pareil avec le solaire. Cf mon post d’hier ici et la page 23 du bilan RTE: auquel Chelya pourtant présent aujourd’hui n’a pas répondu, j’en suis déçu….. Alors qu’est ce que ce sera demain!

Dan1
Invité

êtes-vous sûr ? L’Ukraine possède 15 réacteurs en fonctionnement + 2 en construction, mais les 4 de Tchernobyl ont été arrêtés : Le N° 4, le 26 avril 1986 et de façon assez brutale, Le N° 2, le 11 octobre 1991, Le N° 1, le 30 novembre 1996, Le N° 3, le 15 décembre 2000.

trimtab
Invité

“…….l’Ukraine a prévu la construction d’une nouvelle ligne de transport d’électricité qui devrait connecter le système énergétique ukrainien au système européen ENTSO-E”…… Ca fera du nord de la scandinavie (et peut être de l’islande !) à l’asie centrale Et la ‘toile’ se tisse: De hydro norvégienne, ou du ‘souffle’ Breton pour les somovars Moscovites ! Bucky ! We’re getting there ! http://www.geni.org trimtab

Tonys
Invité

De hydro norvégienne, ou du ‘souffle’ Breton pour les somovars Moscovites ! Je me permets de vous corriger. Vous avez malencontreusement oublié le nucléaire français.

Sicetaitsimple
Invité

Kiev , voire les somovars moscovites,alimentés par de l’éolien Breton! Il y a encore un peu de chemin à parcourir, si on commencait par Brest! Mais bon, c’est ce que je disais ci-dessus, on va bien dans cette direction. Cordialement.

trimtab
Invité

Non, non, je n’ai pas oublié, mais en ‘avocat du diable’ attitré, je préfère (au moins pour le moment !) du kwh ‘atomique’ made in France que du kwh ‘encore plus sale et antipathique’ made ailleurs. On attendant du ENR partout, et la ‘grosse machine’ pour les ‘distribuer’, (www.geni.org) il faut faire AU MIEUX AVEC CE QU’ON A, en faisant à toute instant le choix du ‘moins nocif’ possible. trimtab

Tonys
Invité

Je suis relativement perdu. Sur un autre sujet un des avantages avancé du PV est qu’il est consommé sur place. Autremment dit pour la “parité réseau” le coût de l’infrastructure ErDF et des taxes ne sont pas considérés. Ici les EnR sont vouées à utiliser voire développer largement le réseau électrique européen… alors qu’en est il?

Sicetaitsimple
Invité
Simplement nous ne parlons pas sur les deux fils de la même chose: Dans un cas, nous parlons de la parité réseau, concept marketing inventé par le business PV, et outrageusement généralisé notamment aux grandes fermes au sol ou aux grandes toitures alors qu’il n’a de sens que pour des kWh autoconsommés. Vous n’entendrez jamais les gens de l’éolien parler de parité réseau, ils débitent sur celui-ci sans (sauf cas exceptionnel au moins en France) autoconsommation. Ci-dessus, nous parlons de réalité physique. PV et éolien sont par nature intermittents, quand il y a beaucoup de soleil ou de vent les… Lire plus »
Tonys
Invité

Ok… donc si je comprends bien la parité réseau ne veut strictement rien dire puisque in fine vous dépendez forcément du réseau ErDF/RTE. Comme vous dites c’est un concept marketing visant surtout à apporter une valeur artificielle au prix du kWh PV plus faible que le réel coût du kWh PV. Merci pour vos explications.

Sicetaitsimple
Invité

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit! J’ai dit que la parité réseau n’avait de sens que pour de kWh autoconsommés, donc des installations plutôt de petite taille et non celles dont parle a priori Enerplan sur le fil parallèle en étandant le concept à des installations ( grandes toitures, fermes au sol) qui n’en relèvent pas.

Tonys
Invité
Je ne vous ferais pas parler à votre insu ^^. Ce que je retiens globalement c’est que la “parité réseau” est un concept marketing surtout mis en avant à des fins commerciales voire idéologiques au même titre que le ZERO EMISSION des véhicules électriques. Reste qu’au delà je saisis l’intérêt de la démarche d’autoconsommation si l’installation est dimensionnée de tel sorte à couvrir au maximum le minimum des consommations (ie pas d’injection sur le réseau). Cela peut éviter des pertes sur le réseau mais dans le même temps il faut admettre que le recours au réseau est indispensable technico-économiquement. J’entends… Lire plus »
Dan1
Invité
Dans le mix électrique l’intérêt de porter en priorité l’effort sur la minoration des pertes n’est pas aussi évident que cela, pour une raison assez simple : l’électricité est une énergie qui se transporte déjà assez bien et dont les pertes ne sont pas énormes. En France, sur le réseau de transport, les pertes sont gobalement aux alentours de 2% et sur le réseau de distribution d’environ 6% : En 2010, sur 512,8 TWh transporté, RTE a perdu 11,9 TWh soit 2,32% Et ERDf à perdu 25,2 TWh sur 382,6 TWh injectés soit 6,57%. Au total sur 512,8 TWh injectés… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Le problème des pertes n’est pas vraiment le fond du débat quand on parle de parité. D’ailleurs, il n’est pas prouvé par l’expérience que les renouvelables dits “décentralisés” permettent au bout du compte de minimiser significativement les pertes. Cf un débat récent ici, vous pouvez aller chercher les stats sur le Danemark:

Dan1
Invité

A cette heure précise de la journée, on peut quand même affirmer que les énergies renouvelables (PV et éolien) allemandes provoquent très peu de pertes sur le réseau : Je suis même sûr que l’éolien et le PV provoquent nettement moins de pertes que le nucléaire et le lignite … en Allemagne le 28 janvier à 19h50 !

Sicetaitsimple
Invité
Elles en provoquent certes peu, et ne permettent pas d’en éviter non plus ce jour à cette heure. C’est bien pour ça que l’effet théorique indéniable (si je produis où je consomme, il y a effectivement moins de pertes) est limité par la réalité des faits et du fonctionnement du système electrique..Le PV ne permet d’éviter aucune perte quand il fait nuit, ce qui représente en heures environ la moité de l’année, c’est difficilement contestable…. On attend des exemples prouvant ( ou démontrant faute de preuve avérées) que le développement généralisé de l’electricité décentralisée va faire baisser le niveau des… Lire plus »
Tonys
Invité

Ok. La question me vient alors naturellement. Quel est l’intérêt réel de la “parité réseau” ou autoconsommation PV? Non parce que là j’avoue que je ne vois pas….

Sicetaitsimple
Invité
Quel interet? L’interet de la “vraie” parité réseau, celle que je décris, est évidente. Si un particulier, un etablissement quelconque ( entreprise, hopital,immeuble…), produit et autoconsomme son electricité (au moins une partie) moins cher que ce qui lui est offert par les fournisseurs, tant mieux pour lui, c’est le résultat d’une saine compétition.Personne ne reproche à un particulier de faire pousser des légumes dans son jardin si il en a un, c’est son choix, mais il ne demande pas une subvention pour l’achat de ses graines ou de sa binette. Si c’est un concept dévoyé destiné aux députés pour qu’ils… Lire plus »
Tonys
Invité

Je vois ou vous voulez en venir. Je suis d’accord avec vous mais je voudrais émettre un bémol. Il faut que l’intérêt se ressente sur le coût de la consommation totale d’électricité. Parce que si pour pallier à l’intermittence du photovoltaïque vous devez mettre en oeuvre de coûteux moyen de production, vous pouvez vous retrouver dans une situation ou le kWh PV n’est pas cher mais du fait que le kWh thermique à flamme soit excessivement cher, globalement votre facture devient plus élevée qu’avec le système actuel.

Tech
Invité
à tony et sicetait simple(oui de retour;o) principe de mutualisation, devez-vous payer un assurance maladie même si vous êtes peu malade? et oui je paye aujourd’hui pour d’autres et d’autres (j’espère!) paieront demain pour moi! @ tony, vous ne pouvez pas installer que le système actuel de production le moins cher. si la production autoconsommée, ne demande pas un transit plus important ailleurs, sur le réseau, cela entraine par conséquence des réductions de perte par effet joule . tout le courant qui ne passe pas par les HT ou MT au carré x la résistance de la ligne! @sicetaitsimple, des… Lire plus »
Nicias
Invité
plus de lignes dédoublées, augmentant la toile d’araignée et je revien à la loi de kirchof un maillage plus fin et donc globalement moins résistif! Je ne suis pas sur de comprendre la loi de Kirchhoff (enfin j’ai pas trop envie d’en prendre le temps) mais il me semble que vous raisonnez comme si on renforçait le réseau pour faire joli. Si on construit des lignes, c’est bien pour balancer plus d’électricité dessus. D’autre part, même si comme vous le pensez I diminue grace à la loi de Kirchhoff vous oubliez aussi que R augmente avec la longueur du réseau.… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Votre exemple sur les champs offshore n’est pas vraiment convaincant. Allez voir les bilans injections /soutirages des régions francaises ici p21: Certes le parc prévu vers St Brieuc (en Bretagne fortement déficitaire)devrait améliorer la situation du point de vue des pertes, mais pour ceux situés en Haute-Normandie ou en Basse-Normandie, ça ne fera qu’augmenter les transits et donc les pertes. Ce n’est certes pas lié au fait que ce soit du renouvelable ou non, c’est juste le fait que c’est dans des régions plutôt “exportatrices”. On ne parle pas de l’Allemagne avec son éolien au Nord et ses grands centres… Lire plus »
Tech
Invité
lisez donc tous les deux ce pavé et vous comprendrez mieux: @nicias plus de lignes moins de pertes. évidemment, si pour transporter un certains courant de A à B vous avez 2 chemins possibles. I. vous pourrez bien sur fournir plus de courant qu’avec une seule ligne, et le courant sur chaque étant réduit, il y aura moins de pertes! rappel de la résitance dans ce cas: 1/Nouvelle résistance= 1/R1+1/R2 si R1=R2 alors npuvelle résistance =R1/2! : plus de lignes moins de pertes II. ce ne sont pas seulement plus de lignes, mais des lignes qui peuvent migrer vers de… Lire plus »
wpDiscuz