Enerzine

Areva dépose le dossier de certification EPR aux USA

Partagez l'article

Areva a déposé aujourd’hui, auprès de l’Autorité de Sûreté américaine (NRC, National Regulatory Commission) le dossier de certification de son réacteur de génération 3 EPR.

Cette demande, déposée en avance sur la date prévue, est une étape décisive dans le calendrier de mise en service, dès 2015, du premier EPR aux Etats-Unis.

A cette occasion, Tom Christopher, Directeur Général d’Areva Inc., a déclaré : « Grâce à notre expérience des procédures de certification américaines et à celle acquise en France et en Finlande, nous pensons avoir remis le dossier le plus complet que la NRC ait reçu à ce jour. Ce dossier s’appuie sur les études de conception détaillées des EPR actuellement en construction, ainsi que sur une collaboration étroite avec notre partenaire Constellation Energy. Nous sommes confiants dans la capacité de la NRC à examiner notre demande dans les délais prévus et dans le succès de l’EPR aux Etats-Unis ».

En 2005, Areva et Constellation Energy ont créé UNISTAR Nuclear, joint venture destinée à promouvoir la technologie EPR et à commercialiser un parc standardisé de réacteurs aux Etats-Unis. Areva est le premier constructeur à s’être associé à l’un de ses clients pour mener avec lui les travaux de certification et répondre ainsi au mieux à ses besoins.

Après la Finlande, la France et le Royaume Uni, ce dossier soumis à la NRC est la quatrième demande de certification présentée à une autorité de sûreté pour l’approbation de la technologie EPR, seul modèle de génération 3 actuellement en construction dans le monde. Une cinquième demande sera prochainement déposée auprès des autorités de sûreté chinoises, suite à la signature en novembre dernier d’un contrat historique pour la fourniture de deux EPR à l’électricien CGNPC.

L’EPR est le premier réacteur de génération avancée dont le processus de certification a été entièrement financé aux Etats-Unis sur fonds privés. Cette certification constitue un enjeu stratégique pour Areva, qui y a investi plus de 200 millions de dollars et mobilisé une équipe de 380 collaborateurs.

Les 12 000 pages de documentation de ce dossier de sûreté vont désormais être évaluées par la NRC. La certification accordée sera valable 15 ans.

L’EPR d’Areva est un réacteur évolutionnaire de 1600 MW à eau pressurisée. Il bénéficie de nombreuses avancées dans le domaine de la sûreté et offre des coûts d’exploitation extrêmement compétitifs.


Partagez l'article

 



             

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz