Centrale électrique CHO Morcenx : nouveau contretemps dans la réception

Alors que la centrale de Morcenx avait atteint des niveaux de performance inégalés au cours des deux dernières semaines, un incident a conduit à retarder de nouveau la procédure de réception provisoire.

Entre le 6 et le 8 mars, la centrale a gazéifié 305 tonnes de CHO Fuel (déchets et biomasse), produit un gaz de bonne qualité (environ 20% CO et 10% H2), et livré au réseau 113 MWh d’énergie renouvelable.

Le 9 Mars, Europlasma précise avoir été confronté à un phénomène de vitrification du CHO Fuel dans le gazéifieur, ce qui a conduit à arrêter l’installation. Une inspection visuelle le 10 Mars a mis en évidence la nécessité d’un nettoyage complet avant remise en chauffe et redémarrage, empêchant ainsi de procéder aux essais de réception provisoire le 11 Mars comme initialement prévu.

Un tel phénomène de vitrification n’est pas inhabituel dans le métier de la gazéification. Il résulte d’une augmentation brutale de la température du lit de déchets, elle-même consécutive à des réactions chimiques non maîtrisées, dont les sources peuvent être nombreuses (nature et débit des déchets injectés, température et débit d’air, hauteur du lit, vitesse de rotationde l’agitateur, etc).

"Les équipes de CHO Power et de CHOPEX étaient bien sensibilisées à ce phénomène, mais la mésaventure du 9 Mars montre bien que la mise au point de l’installation impose des réglages fins que nous ne maîtrisons pas encore en totalité. Fort heureusement, il ne s’agit que de réglages d’ordre chimique. La capacité de l’installation à atteindre les niveaux de performance prévus n’est aucunement remise en question. Au contraire les essais de la semaine dernière ont renforcé nos convictions à ce sujet. Les vitrifiats ont été remis à des laboratoires d’analyses, leur composition devrait contribuer à l’identification des causes exactes du problème" a précisé Europlasma dans un communiqué.

La prochaine campagne d’essais débutera à la fin decette semaine, dès que l’installation aura été nettoyée et remise en température. Elle se fera de manière "encore plus prudente et progressive que la précédente", afin d’ajuster chaque paramètre de fonctionnement de manière optimale sans risque.

Le report de la réception provisoire de l’usine de Morcenx devrait avoir des conséquences significatives sur la trésorerie du groupe, puisqu’elle retardera d’autant les paiements contractuels correspondants, les libérations de garanties par le client, et la recherche de nouveaux financements externes destinés à couvrir les besoins de la société jusqu’à la réception définitive.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Centrale électrique CHO Morcenx : nouveau contretemps dans la réception"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

… qu’ils disent, c’est beau comme du Fukushima ou l’EPR de Flamanville…

Momo1
Invité
Rigoureusement RIEN a voir ! Dans le nucleaire , les ” reactions ” sont d’un tout autre ordre que dans la ” combustion ” ( c’est de ces ” reactions chimiques ” dont parle cet article , de combustions de melanges heterogenes de produits carbonnes et hydrogenes que sont la biomasse ! Parfois meles de verres et autres metaux qui peuvent fondre et se vitrifier ! C’est pas beaucoup + grave que cela ! Paniquez pas , ce qu’ils veulent et recherchent c’est une combustion amelioree par rapport a ce qui se fait tres approximativement depuis des decennies dans les… Lire plus »
Papijo
Invité
L’échec était plutôt prévisible. La société Thermoselect (procédé similaire, mais avec injection d’oxygène à la place de la torche à plasma) n’a jamais réussi à faire fonctionner ses usines de Karlsruhe (Allemagne) et Fondotoce (Italie), la société Thide (procédé uniquement à l’air) n’a jamais pu faire fonctionner l’usine d’Arras, Siemens a abandonné son projet de Fürth, etc. (Voir par exemple: ). Il faut signaler qu’il existe une technologie qui fonctionne depuis des décennies, celle de l’incinération avec des prix nettement plus intéressants et des rendements réels du même ordre que ceux promis par ces procédés de gazéification, et la même… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

avec vous… L’intéret principal de la gazeification (via un procédé “classique” ou via le procédé ci-dessus), c’est de pouvoir extraire un produit à forte valeur ajoutée qu’est l’hydrogène, dans ses usages spécifiques en tant que molécule. Si c’est pour faire de l’électricté et de la chaleur, une incinération “moderne”, avec les traitements de fumées qui vont bien , est certainement aussi efficace et beaucoup plus éprouvée. Ou alors, il faut aller encore plus loin et penser carburants liquides de synthèse, auquel cas la gazéification redevient une filière incontournable.

wpDiscuz