Eolien en mer : le consortium GDF Suez promet 6.000 emplois

Dans le cadre de l’appel d’offres qui prévoit l’implantation au large des côtes françaises de 3 000 MW éoliens à partir de 2015, le consortium GDF Suez / Vinci / CDC et Areva ont présenté lundi en Normandie, leur projet énergétique, économique et social.

A cette occasion, Areva a détaillé son plan industriel et a présenté avec Gilles Fournier, Président du Conseil de Surveillance du Grand Port Maritime du Havre, le site de 50 hectares sélectionné dans la zone portuaire pour l’implantation des usines de fabrication des futures éoliennes en mer.

L’obtention des trois zones normandes (Dieppe-Le Tréport, Fécamp et Courseulles-sur-Mer), permettrait ainsi au Groupement et à son partenaire industriel de mobiliser jusqu’à 6 000 emplois. Pendant les 20 années d’exploitation, plus de 400 emplois qualifiés pourront également être créés sur les ports de Fécamp, Dieppe, Le Tréport et Ouistreham.

Par son projet, le Groupement entend créer une filière industrielle pérenne et créatrice d’emplois en Normandie. Il a ainsi déjà rencontré plus de 80 entreprises locales parmi les 300 identifiées, notamment sur les zones littorales concernées de Normandie et de Picardie.

« En tant que leader de l’éolien en France, nous souhaitons, avec nos partenaires, développer cet ambitieux projet d’éolien en mer en Normandie et contribuer à l’émergence d’une filière industrielle française. GDF SUEZ tient à rappeler son engagement pour le développement industriel de cette région où il est un acteur incontournable, partenaire de plus de 1 500 PME et PMI » a déclaré Gérard Mestrallet, Président-directeur général de GDF Suez.

« Pour répondre à la nouvelle aventure énergétique et industrielle qui démarre pour la France, VINCI met la performance de son modèle au service de ce projet complexe. Nous apportons au Groupement nos savoir-faire en matière de financement, de conception, de construction des fondations et d’installation en mer des éléments du parc et d’exploitation-maintenance avec un engagement et une contribution avec les territoires inscrits dans le temps. C’est un atout majeur qui rend notre offre particulièrement solide économiquement et socialement, et aboutie techniquement » a ajouté Xavier Huillard, PDG de VINCI.

Enfin, pour Luc Oursel, Président du Directoire d’Areva : « 8 ans après avoir installé notre premier prototype à terre, notre éolienne en mer est aujourd’hui produite en série pour équiper plusieurs grands projets européens. Fort de ce succès et allié à des partenaires de premier ordre, Areva est prêt à déployer son ambitieux plan industriel faisant de la Normandie la tête de pont du développement de la filière française de l’éolien en mer. »

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Eolien en mer : le consortium GDF Suez promet 6.000 emplois"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Catalan
Invité
que le groupe se diversifie est un bonne chose, car la france va avoir besoin d’électricité pour subvenir à la défaillance des vieilles bouilloires nucléaires. Par contre il faut arreter de me parler des poles d’excellence, et des leaders en la matière ! la france est nulle ! elle à perdu 15% de son PIB industriel en 10 ans, elle a perdu 1 millions d’emplois industriel sur la même période. c’est amusant de voir tous ces types se congratuler après avoir acheté la technologie chez nos voisins, que valent donc NOS ingénieurs, eux qui cherchent depuis 50 ans mais qui… Lire plus »
renewable
Invité

Dans moins de 10ans nous aurons plus de CA, plus d’emploi, plus de valeur ajoutée et plus d’exportations (pas dur) dans les ENR et l’efficacité énergétique que dans les secteurs fossiles et fissiles… Les conservateurs de tous bords sont bien unis pour freiner ceci mais même les gros du CAC40 commencent à percevoir la révolution énergétique en cours. ça va faire drôle à certains dinosaures…

Pastilleverte
Invité

Chiche ! (et chiche que se sont bien des emplois “nets” créés)

Samivel51
Invité

J’ai quand meme cru comprendre que le coeur du rotor, qui a le plus de valeur ajoutee, reste fabrique en Allemagne..

renewable
Invité

“Savourer” “marcel Boiteux” et “Sauvons le climat” dans une même phrase c’est rude… Tant de bêtises et de mensonges en si peu de lignes, ce type est bien dans la lignée de Besson et d’Alègre.

wpDiscuz