Sanofi veut réduire sa consommation d’énergie de 20% à l’horizon 2020

Sanofi et GDF Suez, via sa filiale Cofely ont annoncé hier la signature d’un accord pour la mise en oeuvre de projets concernant le domaine de l’énergie sur les sites industriels de Sanofi.

Concrètement, ce contrat de cinq ans portera sur la réalisation d’installations de production et de distribution d’énergie notamment à partir d’énergies renouvelables.

Les deux groupes ont élargi leur collaboration en incluant les pays suivants : Etats-Unis, Canada, Mexique, Brésil, Chine et Singapour. Tous les métiers de Sanofi, chimie, pharmacie, vaccins, biotechnologie et santé animale seront couverts, tandis que la durée du contrat, initialement de trois ans, est portée à cinq ans.

"Grâce à la présence mondiale de Sanofi et de GDF Suez, ce partenariat innovant nous permet d’améliorer notre compétitivité et d’atteindre nos objectifs environnementaux", a déclaré Christopher A. Viehbacher, Directeur Général de Sanofi. "Dans le cadre de nos engagements en termes de Responsabilité Sociale de l’Entreprise, notre ambition est de réduire notre consommation d’énergie de 20% à l’horizon 2020."

"Nous nous réjouissons de cette collaboration avec Sanofi qui illustre parfaitement la stratégie déployée par GDF Suez qui vise à devenir le partenaire énergétique de ses clients", a déclaré Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez. "Cette collaboration s’inscrit dans la démarche de GDF Suez de proposer à ses partenaires industriels des solutions d’efficacité énergétique et environnementale innovantes, performantes et pérennes".

Depuis 2012, les deux groupes ont initié 5 projets en France, en Italie et en Allemagne qui concernent l’installation de turbines à gaz de co-génération ou de tri-génération, ainsi que la construction de chaudières à biomasse permettant l’amélioration de la performance énergétique et environnementale de ces sites industriels.

Le co-investissement lié à ces projets devrait représenter 30 millions d’euros en 2013. Le montant des co-investissements cumulés pourrait s’élever à 80 millions d’euros dans le cadre de l’extension de la collaboration.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz