Le bon filon des centrales géothermiques Islandaises

La société australienen Wasabi Energy a annoncé hier à travers sa filiale, Global Geothermal Limited, l’acquisition de la centrale géothermique de Orkuveita Húsavíkur (Húsavík) basée dans le nord de l’Islande (fig2).

Cette centrale géothermique "binaire" génère une puissance de 2 MW à partir d’un débit de saumure géothermique de 90 kg/s à 120°C.

La saumure quitte ensuite la centrale à une température de 80°C pour alimenter le chauffage urbain, ainsi que d’autres usages industriels. Par ailleurs, elle délivre jusqu’à 80% des besoins en énergie électrique de la ville (2 300 habitants).

Le bon filon des centrales géothermiques Islandaises

La source de chaleur provient d’un puits géothermique situé à 20 km au sud d’Húsavík (fig4).

Le bon filon des centrales géothermiques Islandaises
Le bon filon des centrales géothermiques Islandaises

D’autre part, bien que le potentiel géothermique à haute température de l’Islande soit bien représenté par un certain nombre de centrales en service utilisant la "grande énergie géothermique", basées sur la technologie "flash", les ressources géothermiques fonctionnant à des températures plus basse ( < 150°C ) restent largement sous-exploitées pour la production d’électricité.

A ce jour, 30 champs géothermiques à haute température ont été identifiés en Islande. En revanche, il existe environ 250 sites géothermiques (fig 6 – en bleu sur la carte) dont les températures sont inférieures, en particulier dans l’ouest du pays, où le cycle de Kalina** est susceptible d’offrir des avantages pour la production d’électricité.

Le bon filon des centrales géothermiques Islandaises

L’Islande demeure le 7e producteur mondial et le 2ème producteur européen d’énergie géothermique avec une capacité installée de 575 MW. Aussi, suite à la grave crise financière, le gouvernement islandais a décidé d’opter pour une privatisation du secteur, suscitant au passage de nombreuses réactions.

Le bon filon des centrales géothermiques Islandaises

** Le cycle de Kalina (fig 5) est un cycle thermodynamique pour la conversion thermique de l’énergie à l’énergie mécanique, optimisé pour une utilisation avec des sources thermiques qui sont à une température relativement faible par rapport au dissipateur de chaleur (ou ambiante)

Dans le cas de la centrale d’Húsavík, la caractéristique principale du cycle de Kalina reste la combinaison du fluide ammoniac-eau qui apporte un gain d’efficacité proche des températures de la source de chaleur (saumure géothermique) et du dissipateur de chaleur (eaux de refroidissement).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le bon filon des centrales géothermiques Islandaises"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jean pierre
Invité

l’exploitation , production et l’utilisation des eaux thermales nous interesse plus pour le developpement des communautés rurales et valorisation des ressources énergétiques ce qui est de notre cas à l’EST de la RDCONGO Nous exprimons le souhait d collaborer avec vous . Cordialement, Jean -pierre

Jean pierre
Invité
Nous sommes un Bureau d’Etudes énergétiques,sociale et d’évaluation environnementale. Nous intervenons dans la conception, étude, suivi des projets énergétiques, vulagalisation des energies nouvelles et renouvelables, etudes des incidences environnementales, analyse des relations et interactions entre les facteurs exercant une influence sur le milieu biophysique, les ressources naturelles et le milieu humain Nous voulons : promouvoir l’utilisation des energies renouvelables pour le developpement durable et protection de l’environnement, prendre en compte des projets de lutte contre la déforestation et la degradation des sols, utiliser les enrgies nouvelles et renouvelables à la fois pour les besoins de consommation et de production, desservir… Lire plus »
wpDiscuz