L’Espagne limite la hausse des prix de l’électricité par décret

Fin décembre 2013, le gouvernement espagnol a décidé par décret de limiter une hausse de 2,3% des prix de l’électricité des particuliers concernant la période du premier trimestre 2014.

Déjà, ce même gouvernement avait été contraint un peu plus tôt d’annuler un appel d’offres qui se serait traduit par une hausse moyenne de 11% de la facture des ménages sur les trois premiers mois de la nouvelle année. Il n’est pas inutile de rappeler que l’Espagne fait partie de ces pays où les prix de l’électricité figurent parmi les plus élevés d’Europe.

Aussi, après avoir essayé plusieurs fois de réformer en vain le marché national de l’énergie, le gouvernement a pris l’engagement de fixer une nouvelle formule de calcul des tarifs de l’électricité pour le consommateur du résidentiel. Le président du gouvernement, Mariano Rajoy, a expliqué que Madrid s’efforçait de définir un mécanisme de fixation des tarifs applicable dès le deuxième trimestre 2014.

Ce nouveau mécanisme devrait utiliser comme référence non plus les résultats des appels d’offres mais les cours à terme de l’électricité pour déterminer les tarifs de base, qui représentent environ 40% de la facture des particuliers. Le reste est calculé sur la base de tarifs régulés.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "L’Espagne limite la hausse des prix de l’électricité par décret"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Temb
Invité

@Dan1 et @Sicetaitsimple, vous auriez quand même pu saluer les efforts espagnols de réduction des émissions de GES de l’Espagne : 23% en un an grace aux ENR ! Silence radio alors que l’Espagne a réduit sa production à base de charbon de manière très importante grace à l’éolien et au solaire. Et la première source de production de la plaque Espagne plus portugal (près de 60millions d’habitants) c’est : l’éolien. Et le réseau tient en réduisant l’utilisation de son “back-up”, avec peu de STEP et sans batteries…

Sicetaitsimple
Invité
J’aurais dû sauter au plafond. Mais “Silence radio alors que l’Espagne a réduit sa production à base de charbon de manière très importante grace à l’éolien et au solaire.” Grace à l’éolien et au solaire certes, ils ont produit une petite dizaine de TWh de plus qu’en 2012, mais surtout grâce à l’hydraulique qui lui en a produit environ une petite vingtaine de plus . Année historique de précipitations. Et pas de chance, la première source d’électricité reste …le nucléaire! On parie qu’en 2014 ils ne reproduiront pas la même performance? Est-ce que le 8/01/2015 vous nous ferez un post… Lire plus »
Dan1
Invité
Bien que le nucléaire reste, fin 2013, le premier producteur d’électricité en Espagne, je salue l’importante réduction de CO2 ibère : “El mayor peso de energías renovables en la estructura de generación de 2013 respecto a la del año anterior, ha reducido las emisiones de CO2 del sector eléctrico peninsular a 61,4 millones de toneladas, un 23,1 % inferiores a las de 2012.” Et avec – 61,4 millonnes de toneladas, ils font beaucoup, mais alors beaucoup mieux que le Français. Il faut dire que nous n’avons que moins de 30 millions de tonnes de CO2 à offrir à la réduction… Lire plus »
Dan1
Invité

Notons que j’avais donné le palmarès 2012 qui montrait déjà l’essor de l’éolien :

wpDiscuz